Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 21:40

Des gaufres salées, je n'avais jamais essayé et lorsque j'ai vu cette recette sur le blog de Ladymilonguera du blog unsiphonfonfon, je n'ai pas hésité pour tester. Facile, délicieux et très original. 

gauffres-parmentier-1w.jpg

Ingrédients pour 2 personnes 

200 g de pomme de terre 

1 oeuf

10 cL de crème fraiche  épaisse

50 g d’emmenthal râpé

20 g de beurre

25 g de farine

Persil

sel et poivre

 gauffres-parmentier-3w.jpg

Préparation

Allumez le gaufrier pour qu’il soit bien chaud.

Épluchez et râpez les pommes de terre. Ensuite, bien les éponger avec du papier absorbant pour retirer l’excédent d’eau.

Mettre les pommes de terre râpées dans un saladier. Ajoutez tous les autres ingrédients : sel, poivre, crème fraiche, œuf, emmental râpé, persil ciselé, farine et beurre fondu. Bien mélanger jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

gauffres-parmentier-2w.jpg

 

Versez une belle cuillère à soupe dans chaque compartiment de votre gaufrier et laissez cuire jusqu’à ce que les gaufres aient une jolie couleur dorée. Accompagnez ces gaufres parmentières d’une bonne salade.

La petite histoire de la pomme de terre

La pomme de terre est originaire de la cordillère des Andes près du littoral péruvien ou elle aurait été cultivée à l’époque du Néolithique. En effet des restes de tubercules ont été découverts datant de 8000 ans av. J.C. à 2800m d’altitude dans le canyon Chilca à 65 km de Lima puis d’autres découvertes similaires furent faites sur des sites archéologiques situés le long de la côte péruvienne à 200 km de Lima.


Trabajo-inca8


 
Un autre site archéologique celui de Monte Verde au Sud du Chili fait état de la découverte d’un tubercule, un specimen du type Solanum maglia, sorte de pomme de terre sauvage datant de 13 000 av, J-C.On pense qu’elle était. consommée mais pas cultivée.

 

On situe les premières cultures 1000 ans av. JC. dans la région l’Altiplano, près du lac Titicaca. Le peuple des Tiwanaku domestiquera les tubercules en travaillant sur un point important à savoir la détoxification qui permettait de faire baisser les taux de glycoalacaloïdes (plus particulièrement l’a-solanine (substance au goût amer et toxique) présents naturellement dans la plante pour se protéger du gel et toxique pour l’homme. Ils mirent au point une technique de conservation étonnante pour rendre la pomme de terre propre à la consommation : ce processus consistait en une suite de lessivage, de séchage faisant baisser le taux de l’a-solanine et la cuisson des pommes de terre congelées permettant de contrecarrer les effets d’hinibiteurs de protéinase et lectines (présents dans la plante pour se protéger des ravageurs) nuisibles à la digestion de l’homme et des animaux. De nos jours encore, les Quechuas pratiquent le même processus de conservation.
De nombreuses poteries furent découvertes et témoignent de l’importance que ce tubercule a revêtu pour ces peuples.

Axomama.jpg

Puis la pomme de terre se développa progressivement dans tout l’empire Inca (Pérou, Bolivie, Nord du Chili, Nord-Ouest de l’Argentine, Sud de l’Équateur) et prit le nom quetchua de « papa ».

Parmentier : promoteur de la pomme de terre
Par ailleurs, la pomme de terre était boudée par les Français, il faudra

attendre l’intervention au XVIIIe siècle de Antoine-Augustin Parmentier, apothicaire de son état aux armées qui en reconnu ses vertus nutritives lors de sa captivité en Prusse sous le règne de Louis XIV pendant la guerre de 7 ans. Il écrivit en 1773, dans « Examen chimique des pommes de terre » : « Nos soldats ont considérablement mangé de pommes de terre dans la dernière guerre ; ils en ont même fait excès, sans avoir été incommodés ; elles ont été ma seule ressource pendant plus de quinze jours et je n’en fus ni fatigué, ni indisposé ».

Louis_XVI_et_Parmentier.jpg

On peut dire que M. Parmentier fut le promoteur et un fervent défenseur de la pomme de terre. Il les recommande pour lutter contre les famines et elle fut d’un grand secours au peuple de France lors de la famine de 1789.
Avec l’accord du roi Louis XVI, il va jusqu’à planter des pommes de terre aux alentours de Paris plus précisément à Neuilly sur les plaines des Sablons. Ces plantations sont surveillées par des soldats le jour seulement. Ainsi la nuit les petites gens viennent marauder assurant ainsi une réelle publicité à la pomme de terre. Parmentier gagne son pari, vulgariser la consommation d’un féculent à la culture simple et trop longtemps négligée.
La pomme de terre fait ainsi son entrée dans les cuisines françaises et les potagers.
La pomme de terre est facile à conserver. On peut la laisser dans le sol, à l’abri des pillages et des incendies.
En 1785, Parmentier servira à la table du roi Louis XVI un repas entièrement constitué de pomme de terre qui viendra en quelque sorte couronner l’action entreprise par Parmentier depuis ces longues années pour la pomme de terre.
On doit le nom de « pomme de terre » a Louis XVI qui souhaitait qu’elle porta un nom plus élégant que celui de « papate »

091910j.jpg

Son implantation ne fera ensuite que progresser en France et en Europe, puis dans le monde entier, la suite sur le site Energie-santé pour qui je rédige régulièrement des articles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jackie - dans Entrées
commenter cet article

commentaires

domi 25/02/2014 19:36


Ça change...

Amélie 22/02/2014 14:17


Des gaufres que nous aimons beaucoup et les petits aussi. Bonne journée.

Titine 19/02/2014 08:53


je n'ai jamais essayé mais ça a l'air sympa ! je note pour plus tard. bisous. 

chemin de tables 17/02/2014 16:34


particulièrement originale cette recette


et très tentante , hummm


j'ai un gaufrier , qui sert si rarement en fait....


donc je peux tester.....


et les ingrédients vont avec comme tu sais mon fils si difficile...LOL


bisous


patricia

aneth 17/02/2014 15:12


je n'ai jamais tenté !!! les tiennes sont bien envie !!!

Présentation

  • : La cuisine de Jackie
  • La cuisine de Jackie
  • : Enfin je me décide à créer mon propre blog. Certes ils sont nombreux sur la toile. J'espère que vous apprécierez ma cuisine, simple avec des produits de qualité pour toutes les occasions. Se retrouver autour d'une table reste un moment propice au partage et à l'échange. De retour en France après une vingtaine d'années passées au Québec, associée aux voyages que j'ai eus la chance de faire, ma cuisine est un mélange de saveurs appréciée de ma petite famille et de mes amis.
  • Contact

Partenariats

Conseillère en loisirs culinaires 

log Demarle2

Le nouveau catalogue Automne/Hiver est arrivé

pour le consulter en ligne

 

 98556114 o

 

journaldesfemmes-120 

 log 750gr

 badge-2-white-160x82

 

10415711 718428101532469 5645812239669258792 n

 

GIF-J Y serai-120

logo bdc blogs

button_large_red.png

blogotheque

 

log 750-grammes

 

cv-logo

 

yummy magazine

 E-gastronomie

Prixalerte

spécialités régionales et 

cadeaux gourmands

 Sans titre

Logo EDP fond gris

case vanille

logo home

logo-terre-exotique

Corporate Logo without claim copie

Capture d cran 2012 03 02 16.33.48

riso Gallo logo

 

logo

birambeau

 

logo.jpg

 

logo

logo2-copie-1

 

Miel Cretet

Miel des Chefs

logo-terre2crete

gout-et-nature50

 

medaillon-titre-muroiseconfiture

 

 stdalfour

ooapin-1

tasse-et-assiette-logodef120px

logo-1

Recherche

Pages