Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 19:45

Chocolat! chocolat, une gourmandise dans laquelle on a plaisir à croquer ou bien à laisser fondre de plaisir sur la langue.

Ce coulant que j'ai réalisé aujourd'hui en a laissé quelques-uns sans voix, tellement c'était, c'était......je vous laisse deviner.

Ingrédients pour 6 coulants

200 g de chocolat noir
150 g de beurre
4 oeufs
80 g de sucre glace
80 g de farine

12 griottines  de Fougerolles à l’eau de vie

 

coulant-chocolat-2w

Préparation

Faites fondre le chocolat cassé en morceaux et le beurre au bain-marie. Ajouter ensuite les oeufs un à un, puis le sucre glace et enfin la farine tamisée.

Beurrer des petits ramequins (moi je me suis servie des moules briochettes de chez Demarle).

 

coulant-chocolat-1w

 

Verser la pâte à moitié du moule et disposer deux griottines dans le chocolat. Recouvrir de restant de chocolat.

Enfournez 12 minutes selon votre four (dans un four préalablement préchauffé à 200°C).

 

Dressage

Démouler aussitôt et napper le tour de l'assiette de crème anglaise et saupoudrer le dessus de chaque coulant d'un peu de sucre glace.

 

coulant-chocolat-3w

 

La petite histoire du chocolat


AS022 cacaoyer

Connaissez-vous la légende du chocolat et du serpent à plume

chocolat
« Au Mexique, au Xe siècle, autour du village de Tolla, s’étendait un jardin merveilleux, où “le coton poussait déjà teint” et où les épis de maïs étaient si “gros qu’on ne pouvait en faire le tour avec les deux bras. »
chocolat
Dans cette antique cité toltèque régnait Quetzacoatl, le dieu barbu au visage laid et à la tête longue le serpent à plumes. Ils disaient qu’il était le jardinier du Paradis où vivaient les premiers hommes. Il était laid, sa tête était longue et Barbue. Il possédait de grandes richesses : des maisons en pierres vertes précieuses, d’autres faites D’argent, de coquillages colorés et blancs. Il avait des turquoises, des oiseaux extraordinaires et des plumes somptueuses. Il avait aussi tout ce qu’il fallait pour boire, manger et s’habiller. Et il possédait de plus, une abondance d’arbres de cacao – cacahuaquahitl – dont il avait appris La culture aux Mayas.


AS021 xocoatl

chocolat

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais vint le temps où s’acheva la fortune de Quetzacoatl et des Mayas. Trois sorciers jaloux de leur bonheur et de leur richesse vinrent à Tula au Mexique. L’un d’entre eux, Le magicien Titlacauan, prit la forme d’un vieillard chenu et vint trouver Quetzacoalt. Il lui dit : « Seigneur, je t’apporte un breuvage qui est bon et qui enivre celui qui le boit ; il t’attendrira le cœur, te guérira et te fera connaître la route de ton prochain voyage au pays où tu retrouveras la jeunesse. » Quetzacoalt but la potion et perdit la tête. Il fit brûler toutes ses maisons d’argent et de coquillages, fit enterrer ses trésors dans la montagne et dans les lits des rivières et transforma les arbres de Cacao en une autre espèce qui ne donnait ni Fève, ni fruit. Puis il quitta Tula pour le pays où il pensait retrouver la jeunesse, en direction du soleil Levant, vers l’Est.


Il embarqua, paré de plumes, sur un radeau fait de serpents entrelacés, en promettant de revenir un jour, lors d’une année placée sous le signe du roseau. Il reviendrait à l’endroit même d’où il partait pour rapporter à son peuple tous les trésors du Paradis.
chocolat

AS021 quetzalcoatl

 

Dans le calendrier aztèque, 1519 était une année placée sous le signe du roseau et Moctezuma, roi des Aztèques, attendait avec impatience le retour de Quetzacoalt.

chocolat
Le roi aztèque Moctezuma II en voyant débarquer des hommes en armures étincelantes semblables à des écailles de serpents, tous coiffés de plumes sur leurs casques et dont le chef portait une barbe, dans son esprit il n’eut plus aucun doute, c’était le retour de Quetzacoalt annoncé par la prophétie. Il accueillera à bras ouverts le conquérant espagnol Hernan Cortes, pensant avoir affaire au Serpent à plumes dont le retour était annoncé par une prophétie. C’est à cette époque que Cortes découvre le chocolat. Reçu à la cour, l’empereur Moctezuma lui offre un breuvage préparé avec du cacao. Il en apprécie tant le goût qu’il écrit : « lorsqu’on en a bu, on peut voyager toute la journée sans fatigue et sans avoir besoin d’autre nourriture. »

 

 La suite ici

chocolat
AS022 epandage-feves-pour-sechageAS022 chocolat

Repost 0
Published by Jackie - dans Desserts
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 23:42

Les petits cannelés de Bordeaux. Une gourmandise fondante à l'intérieur et craquante à l'extérieur que j'adore et à la maison je ne suis pas la seule.

 Cannelés

Ingrédients pour 16 cannelés 

1/2 litre de lait

2 oeufs entiers et 2 jaunes

1/2 gousse de vanille ou 1/2 cuillerée à café d'extrait de vanille liquide

3 ou 4 cuillerées à soupe de rhum

100 g de farine

150 g de sucre en poudre

25 g de beurre


Préparation 

Mélanger ensemble la farine avec le sucre; puis, ajouter les 4 œufs.  

Faire bouillir 1/2 litre de lait… et l'ajouter progressivement au mélange.

Mélanger doucement afin d'obtenir une pâte fluide comme une pâte à crêpes, laisser refroidir puis ajouter le rhum.. 

Placer au réfrigérateur 24 h au minimum, 48 heures au maximum. 

Le jour J

Sortir la pâte du frigo au moins une heure avant la cuisson.

préchauffer le four à thermostat 10 (270° C).

Verser la pâte dans les moules en les remplissant aux 3/4. 

Enfourner à thermostat 240° pendant 5 mn, puis baisser le thermostat 190° C et continuer la cuisson pendant 1 heure au moins. Le cannelé doit avoir une croûte brune et un intérieur bien moelleux.   

Démouler encore chaud.

 

 Canneles-copie-1.jpg

La petite histoire du cannelé

Il y a plusieurs origines possibles, mais celle que l’on peut vérifier, est celle de l’évêché de bordeaux : les sœurs du couvent de Ste Eulalie avaient pour habitude de confectionner un gâteau à base de différents produits qu’elles pouvaient trouver sur le port de Bordeaux (XVIII°siècle). Il faut savoir qu'à l'époque le port de Bordeaux était un  port très renommé, notamment pour l'importation de la vanille, du rhum et des épices venant des Iles. 

 

Bordeaux 18e s

Ce gâteau s’appelait le cannelât – cannelât qui veut dire bâtonnet – car le moule était en forme de bâtonnet conique.Ce gâteau était confectionné par les sœurs et distribuées aux pauvres ou bien vendues à leur profit.

La décadence de la religion pendant cette période a entraîné dans sa perte, non seulement le couvent des religieuses de Ste Eulalie, mais aussi la recette de ce petit gâteau.Quelque temps après, en hommage à la venue de Louis XVI à Bordeaux (qui n’est d’ailleurs jamais venu !), un maître boulanger se voit attribuer le dur ouvrage de réaliser une pâtisserie en l’honneur du Roi.

 

11b71c3f.jpg

C’est à partir de la recette des sœurs de St Eulalie et en prenant le style mobilier le plus cher à Louis XVI (cannelures) qu’il a créé un gâteau original le « Cannelé » (reconnaissable par ses….. Cannelures). Le cannelé deviendra l'emblème de la ville de Bordeaux et en 1985 une confrérie est fondée pour préserver l'authenticité de la recette. Chaque famille de Bordeaux possède sa propre recette.

Repost 0
Published by Jackie - dans Desserts
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 19:43

Une douceur de saison pour un dimanche automnale ensoleillé où les couleurs chaudes des feuillages se détachent sous un fond de ciel bleu pur.

 

gateau-cannelle-2w

 

Ingrédients

2 oeufs

120g de sucre

100g de beurre fondu

19cl de lait

250 g de farine

1 sachet de levure

1 c à s bombée de cannelle

3 c à s de sirop d’érable

20 g de noix broyées

1 c à c d’extrait de vanille

 

gateau-cannelle-4w

Glaçage

50g de sucre glace

50 g de sirop d’érable


 gateau-cannelle-5w

Préparation

Préchauffer le four à 180°.

Dans une jatte, mélanger le sucre, les oeufs la vanille. Ajouter le beurre fondu, le lait la farine tamisée et la levure. Terminer par la cannelle, les noix broyées et les 3 cuillères à soupe de sirop d’érable. Bien mélanger.

Verser le contenu dans un moule préalablement beurré et fariné et mettre au four 40mn. (pour moi le moule Marguerite de chez Demarle).

Démouler et laisser refroidir sur une grille. Préparer le glaçage en mélangeant le sucre glace et le sirop d’érable. Étaler le mélange sur le gâteau encore chaud et laisser refroidir. 

 

gateau-cannelle-6w

 

Petite histoire du sirop d'érable

Le terme "érable", qui est apparu dans la langue en 1265, vient du bas latin acerabulus, du latin acer et peut-être du gaulois abolo, « sorbier ».

Commençons d'abord par une légende amérindienne

Une légende amérindienne attribue la découverte du sucre d'érable à Nokomis (la Terre), grand-mère de Manabush, héros de nombreuses légendes indiennes. Nokomis aurait été la première à percer des trous dans le tronc des érables et à recueillir la sève. Manabush, constatant que cette sève était un sirop prêt à manger, alla trouver sa grand-mère et lui dit : « Grand-mère, il n'est pas bon que les arbres produisent du sucre aussi facilement. Si les hommes peuvent ainsi sans effort recueillir du sucre, ils ne tarderont pas à devenir paresseux. Il faut tâcher de les faire travailler. Avant qu'ils ne puissent déguster ce sirop exquis, il serait bon que les hommes soient obligés de fendre du bois et de passer des nuits à surveiller la cuisson du sirop ».

Manabush n'en dit pas plus long, mais craignant que Nokomis ne fût indifférente à ses paroles et qu'elle n'omît de prendre des mesures pour empêcher les hommes de devenir paresseux, il grimpa en haut d'un érable avec un seau rempli d'eau et en versa le contenu à l'intérieur même de l'arbre, dissolvant ainsi le sucre qui se trouvait dans l'érable.


Lorsqu’ils débarquent en Amérique au milieu du XVIe siècle, les Français découvrent que les Micmacs fabriquent un sirop avec la sève d’une espèce d’érable, qui prendra plus tard le nom d’« érable à sucre ». Cette activité n’est toutefois pas propre aux Micmacs, les autres tribus amérindiennes de l’est du Canada et du nord-est des États-Unis s’y adonnant également.

 

campementamerindien

 

Tous les printemps, ils installent leurs campements dans les forêts d’érables et, pendant quelques semaines, ils recueillent l’eau d’érable à l’aide de récipients d’écorce de bouleau ou de terre cuite. Avant qu’ils ne disposent de casseroles supportant les températures élevées du feu, ils faisaient évaporer la sève en jetant dans le récipient des pierres chauffées ou ils la soumettaient à l’action du gel : il suffisait alors d’enlever la couche de glace qui se formait à la surface, et qui ne contenait que très peu de sucre, ce dernier, plus dense, se concentrant dans le fond. En répétant cette opération à plusieurs reprises, on finissait par obtenir un produit relativement concentré en sucre.

C’est donc des Amérindiens que les colons européens apprendront les techniques de fabrication du sirop et du sucre d’érable. Au départ, ces derniers fabriqueront surtout du sucre, l’entreposage et le transport du sirop étant malaisés. D’où, d’ailleurs, le nom de « cabane à sucre » que l’on donne à l’endroit où sont menées les opérations, et qui persiste encore aujourd’hui, bien que le sirop soit désormais beaucoup plus courant que le sucre.

Les premières installations sont rudimentaires : on fait cuire l’eau d’érable dans une casserole de fonte directement sur un feu en plein air. Mais, au fil du temps, on s’installe mieux et on améliore l’équipement, rendant ainsi la vie plus facile aux « sucriers » dont la tâche est immense, car il faut récolter la sève le jour et la « bouillir » la nuit.

cabane-a-sucrechaudieres cabane


On trouve encore, à l’occasion, la petite cabane à sucre alimentée au bois par un paysan, chaussé de raquettes, « courant » les érables et récoltant la sève dans des « cassots » qu’il vide dans un tonneau monté sur une charrette tirée par un cheval. Mais désormais, la grande majorité des érablières sont équipées de tubulures qui amènent l’eau par gravité directement à la cabane ou jusqu’à une station de pompage. En outre, on a de plus en plus recours à la technologie de l’osmose inversée, qui permet d’éliminer une partie de l’eau avant la cuisson et d’économiser ainsi sur la main-d’oeuvre et l’énergie qui, selon le cas, est fournie par le gaz, le pétrole, le charbon ou le bois.


érable.JPG 


Progrès oblige, le sucre d’érable qui, aux XVIIe et XVIIIe siècles figurait sur toutes les tables, est désormais considéré comme un produit de luxe, le sucre raffiné étant nettement moins cher. Si le sirop est un peu plus abordable, il n’est pas à la portée de toutes les bourses et, pour beaucoup, sa consommation se limite à la période des « sucres ».

 


bouilloire.jpeg

 

Avec 70 % de la production mondiale de sirop d’érable, le Québec est le chef de file de cette industrie. En plus de répondre à une bonne partie de la demande nationale, il exporte ses produits dans plusieurs pays, particulièrement au Japon et en Europe. En dehors du sirop, qui est de loin le produit le plus courant, on fabrique de la tire, du beurre, du sucre mou et du sucre dur.

 

Ci-dessous la tire, sirop d'érable chaud versé sur de la glace. Avec un petit bâton on en fait un bonbon. Assiette typique de la cuisine québécoise que l'on mange lors du temps des sucre à la cabane à sucre. (fèves au lard, omelette soufflée, jambon à l'érable,...)

 

shutterstock 996630 1024assiette_cabane.jpg

Repost 0
Published by Jackie - dans Desserts
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 16:34

L'orange est le fruit santé par excellence dès l'arrivée de l'hiver grâce à sa forte teneur en vitamine C.


gateau-orange-1w

 

Ingrédients pour 8 personnes

125g de beurre

125 g de sucre

3 oeufs

le zeste et le jus d’une orange

125 g de farine

1 c à c de levure chimique

 

Glaçage

le jus d’½ orange

150 g de sucre glace

 

Préparation

Préchauffer le four à 180°.

Dans un bol, faire ramollir le beurre et mélanger avec la moitié du sucre. Séparer les blancs des jaunes. Ajoutez les jaunes, le zeste d’orange haché et le jus d’une orange. Ajouter progressivement la farine et la levure tamisée. Monter les blancs en neige très ferme avec le sucre restant. Ajouter les à la préparation. Verser dans le moule (moule Marguerite de chez Demarle pour moi) et cuire 30 mn à 180°.


 gateau-orange-3w

Glaçage

Presser le jus d’½ orange. Mélanger avec le sucre glace. Étaler le glaçage à la spatule sur le gâteau dès la sortie du four.

 

Petite histoire de l'orange

Le terme "orange", pour désigner le fruit, est apparu au XIIIe siècle. Il vient de l'arabe narandj, lui-même emprunté au sanscrit nagaranga, dont le sens est « fruit aimé des éléphants ». Le « o » a été rajouté au nom arabe par influence du nom de la ville d'Orange, par où ces fruits transitaient.
L’oranger  (citrus sinensis)  est originaire de Chine. On en retrouve sa trace il y a environ 2200 ans. Lui aussi va suivre la route de la soie vers l'Europe et lors des croisades du XI siècle et XIII siècle, les premières oranges amères ou appelées bigarades font leur première entrée en Europe. Puis les Perses et les Arabes implantèrent le fruit en Sicile d'où il s'étendit au reste de l'Europe. C'est seulement au XVI e siècle que les marins portugais découvrent l'orange douce de Chine et la ramènent en Europe où son goût supplanta celui de l'orange amère.
OrangeBloss wb
Puis lors de la colonisation, on sèmera des graines dans les Antilles, au Mexique en Amérique du Sud et dans ce que nous appelons aujourd'hui la Floride. Dès le milieu du XVIe siècle on trouve des orangeraies dan s tous les endroits propices à leur culture.
Jusqu'à la première moitié du XXe siècle, ce  fruit rare et de valeur a souvent symbolisé la richesse et été considéré comme un cadeau précieux offert pour Noël aux enfants.
oranges
L'orange est le quatrième fruits le plus cultivés au monde et le deuxième fruit le plus consommé en France.
Repost 0
Published by Jackie - dans Desserts
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 23:41

Un temps un peu frisquet sur les contreforts de la Chartreuse, la neige n'est pas loin, rien de tel qu’un bon thé pour réchauffer l’intérieur accompagné d’un bon gâteau moelleux et pourquoi pas un marbré au chocolat.

 

Ingrédients

100 g de beurre

60 g de cacao non sucré

200 g de farine 

10 cl de lait

5 g de levure chimique

3 oeufs

150 g de sucre en poudre

1 c à c d'extrait de vanille


Marbre-chocolat-1


 

Préparation

Préchauffez votre four à 180°C (thermostat 6).

Battre les jaunes et le sucre, ajouter la farine et la levure, puis le lait. La pâte doit être bien lisse, ajouter le beurre fondu. Bien mélanger.

Partagez la pâte en deux, incorporez le cacao en poudre à l'une des deux moitiés en mélangeant soigneusement.

 

Marbre-chocolat-2

 

Verser dans un moule beurré en alternant les deux pâtes et en recouvrant partiellement la pâte chocolatée de la pâte nature. 

Enfourner et faites cuire 50 minutes.

Démoulez une grille. Laissez-le tiédir

Repost 0
Published by Jackie - dans Desserts
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 21:36

La figue, ce fruit qui fleure bon le soleil et le sud. Une première pour moi. Réaliser une tarte avec ce fruit si goûteux.

 

Tarte aux figues

Ingrédients

Pâte sablée

 250g de farine

150g de beurre très mou

1 pincée de sel

100 g de sucre 

1 oeuf entier

 

Garniture

8 à 10 figues noires

10cl de crème fraîche

100g de poudre d'amande

2 oeufs

100g de sucre 

Extrait de vanille


 

Tarte aux figues3

 

Préparation

Tamiser la farine sur un plan de travail. Faire une fontaine, ajouter le beurre et le sucre au centre. Bien malaxer le beurre et le sucre sans la farine. Ajouter l’oeuf au mélange beurre et sucre et mélanger. Ajouter la farine en l’incorporant délicatement. Travailler la pâte délicatement jusqu’à obtenir une boule, filmer avec du film alimentaire et laisser reposer environ 30mn.

Étaler délicatement la pâte au rouleau et foncer un moule à tarte.

Couper les figues en tranches et disposer les en rosaces tout autour de la pâte.

Battre les oeufs avec le sucre, ajouter la crème fraîche, la poudre d'amande et l'extrait de vanille. Bien mélanger le tout et verser sur les figues. Mettre à four chaud 180 degrés pendant environ 30 mn.


tarte aux figues2

 

Petite histoire de la figue

Le terme «figue » est apparu au XIIIe siècle. Le mot vient du provençal figo qui l’a emprunté au latin ficus. Le nom latin vient possiblement de l’hébreu feg.

 

 

800px-Grappe_de_figues.jpg


La figue est le fruit du figuier. Cultivé depuis des millénaire le figuier est l’emblème du bassin méditerranéen. La figue est considérée de nos jours comme le plus ancien fruit comestible. On a découvert dans la vallée du Jourdain en 2006 neuf figues qui seraient vieilles de 11 400 ans.Vers -100 av JC, Pline mentionnait déjà la culture de vingt neuf variétés différentes. Phéniciens, Égyptiens, Crétois, Grecs et Romains, tous vénéraient cet arbre et le cultivaient. Les Corinthiens, eux, en glissaient dans les raisins qu'ils exportaient vers Venise, car elles étaient moins chères ; c'est de cette ruse que vient l'expression "mi-figue, mi-raisin".

Dès la fin du VIIIe siècle, il sera cultivé en France, notamment dans les vergers de Charlemagne. Louis XIV était un grand amateur de figues. Plus de sept cents variétés de figues furent plantés dans le potager du roi à Versailles pour sa consommation personnel.

 

010_7.jpg

 

On l’a consomme fraîche à température ambiante, sèche, en confiture ou en accompagnement de plats cuisinés, elle se marie très bien au salé. 

Elle est très énergétique et recommandée pour les sportifs

 

Repost 0
Published by Jackie - dans Desserts
commenter cet article
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 14:09

 

Ingrédients

Pâte sablée

250g de farine 150g de beurre

1 pincée de sel

100 g de sucre de beurre très mou 

1 oeuf entier

 

Tamiser la farine sur un plan de travail. Faire une fontaine, ajouter le beurre et le sucre au centre. Bien malaxer le beurre et le sucre sans la farine. Ajouter l’oeuf au mélange beurre et sucre et mélanger. Ajouter la farine en l’incorporant délicatement. Travailler la pâte délicatement jusqu’à obtenir une boule» filmer avec du film alimentaire et laisser reposer environ 30mn.

Étaler la pâte au rouleau et avec une empreinte détailler des petits morceaux de pâte pour réaliser des tartelettes. Placer les dans des moules et les cuire à blanc 20mn. Charger les tartelettes avec des haricots secs pour éviter que la pâte ne gonfle, (ce que je n’ai pas fait car je n’en avais pas sous la main).

 

 

Lemon curd

10 cl de jus de citron (2 à 3 citrons) 

3 oeufs

150 g de sucre en poudre 

1 cuillère à soupe  de maïzena

30 g de beurre 

 

 

lemon curd

 

 

 

Préparation

Prélever le zeste des citrons après les avoir soigneusement lavés. Presser ensuite les citrons.

Battez les oeufs avec le sucre, ajouter la maïzena au tamis et mélanger. Ajoutez le jus de citron, les zestes. Dans une casserole, versez la préparation dans une casserole. Ajoutez le beurre en petits morceaux. Faites cuire sur feu doux, jusqu'à épaississement. La crème épaissit au bout de 5 minutes environ, continuer de  bien remuer avec le fouet. Laissez refroidir et utiliser le comme garniture de tarte, gâteau aux fruits etc... Se conserve au réfrigérateur une semaine pas plus.

 

 

Lemon curd

 

Dressage

Garnir les tartelettes de lemon curd. Vous pouvez les décorer avec des zestes de citron.

 

Tarlettes-lemon-curd.jpg

 

 

 

 

Le Lemon Curd est une crème de citron très prisée de nos amis anglos-saxons.Très calorique on l'a consomme lors de goûters ou en guise de garniture pour le plus grand plaisir de nos papilles.

Mais le citron, que savons-nous au juste sur ses origines!

Le citron était appelé autrefois «lemon» en référence au mot italien limone qui venait du mot arabo-persan limûn qui donna limonade encore employée aujourd’hui. On le retrouve dans la langue française en 1351, citron dérivé du mot latin citrus.


Lemon 8FruitAndFlower wb

Ses premières traces remontent il y a près de 3 000 ans lors de sa découverte dans les forêts de l’Himalaya puis il a été cultivé alors abondamment en Chine. Les Hébreux et Grecs l’utilisaient lors de pratiques religieuses à l’Antiquité et les Européens ne l’ont connu qu’au IVème siècle.
Les vertus médicinales de ce fruit étaient usitées par les Arabes dès le Xème siècle d’où leur culture à grande échelle en Espagne au Moyen-Âge.
Puis, grâce à sa richesse en vitamine C, il s’est avéré un véritable remède contre le scorbut (carence alimentaire) notamment lors des expéditions de Christophe Colomb vers l’Amérique.
C’est au XVIIIème siècle que le citron est reconnu de tous.
Aujourd’hui, ce fruit est l’emblème de la ville de Menton (près de Nice)… En effet, les Mentonnais sont les premiers producteurs de citron en France depuis 1930.

Repost 0
Published by Jackie - dans Desserts
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 21:50

Crème matchocolat blanc de Cléa

Je vous ai déjà présenté quelques recettes à base d'agar agar, tirées du livre de Cléa. En voici une autre assez surprenante au thé matcha. À la fin de la recette un petit historique très intéressant sur le thé matcha.

 

Crème au chocolat blanc et thé matcha

 

Ingrédients pour 4 personnes

 

100 gr de chocolat blanc

2 c à s de sucre complet

450 ml de lait (de soja pour moi)

2 c à c rase de thé matcha en poudre

2 g d'agar-agar

125g de framboises


Préparation

Dans une casserole, faire fondre le chocolat blanc dans la moitié du lait  avec le sucre complet. Verser dans un bol. Dans la casserole, mélanger le reste du lait avec le thé matcha et l'agar-agar. Porter à ébullition et laisser frémir 30 secondes. Mélanger avec le chocolat blanc, puis verser dans des verrines. Laisser refroidir et placer au réfrigérateur pour une heure environ. Au moment de servir, mixer la moitié des framboises pour réaliser un coulis. Ajouter un peu de sucre. Verser sur les crèmes et décorer avec les restes des framboises.

 

Historique

 

Bien que la variété des thés soit très importante (près de 1500), après une brève introduction sur l’histoire du thé nous nous attarderons plus précisément sur le thé Matcha, ce thé à la poudre verte riche en antioxydant et également utilisé en pâtisserie.

Commençons par quelques légendes…
thé matcha
La découverte du thé en général est peuplée de légendes, chinoise, japonaise ou indienne.
thé matcha
En chine il y a très longtemps, l’empereur Shen Nong " laboureur divin" vivant en 2737 avant notre ère se préoccupait de la santé de ses sujets et de leur bien être, il leur apporta l’agriculture du riz, du soja, millet et autres céréales. Il développa une médecine préventive à base de plantes pour qu’ils soient en parfaite santé pour aller travailler. C’est alors qu’après une journée de marche, il décida de faire une pause et s’assit au pied d’un arbre où il fit bouillir de l’eau afin de la purifier pour la boire. Un léger souffle de vent détacha des feuilles de théier sauvage qui tombèrent dans l’eau. L’eau changea de couleur et un parfum agréable se dégagea du nouveau breuvage. Il fut ravi de l’arôme et du goût de cette boisson et ressentit une intrigante vivacité d’esprit.

Au Japon et en Inde nous retrouvons un moine du nom de Bodhidarma. Ce moine en fait était un prince qui vivait en Inde au VIe siècle, environ l’an 520, partit en Chine prêcher le boudhisme et fonder la secte Ch’an. Cette dernière se développera au Japon, six siècles plus tard sous le nom de Zen.   Suite... ICI
thé matcha


Repost 0
Published by Jackie - dans Desserts
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 22:13

Rêve d'Orient de Cléa

Toujours tirée du livre de Cléa ce dessert d'une douceur qui nous transporte au pays des milles et une nuit...

Ingrédients pour 4 personnes

80 gr de purée d'amandes

5 c à s de sirop d'agave

200 ml de lait de riz (soja pour moi)

2 g d'agar-agar

1 c à s et demie de fleur d'oranger.


Préparation

Dans un bol mélanger la purée d'amande et les 3 cuillères à soupe de sirop d'agave. Dans une casserole, mélanger le lait, 200 ml d'eau et l'agar-agar.Porter à ébullition et laisser frémir 30 secondes.  Ajouter très progressivement à la purée d'amandes, en délayant bien.  Verser dans des ramequins. Laisser refroidir et placer au réfrigérateur pour une heure environ.

 

Douceur amandine agar-agar

Au moment de servir, mélanger 2 cuillère à soupe de sirop d'agave avec l'eau de fleur d'oranger. Démouler les crèmes d'amande et servir chacune d'elles avec une cuillerée de coulis à la fleur d'oranger.

Un dessert raffiné et léger pour terminer un bon repas.

Repost 0
Published by Jackie - dans Desserts
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 20:17

C'est la pleine saison des châtaignes et des marrons, j'ai eu envie de réaliser cette mousse à la crème de marrons sur une ganache au miel et son miroir chocolat. (Je me suis inspirée du site lesotlylaisse)

 gateau-chataigne 20101016 1

Ingrédients pour un gâteau de 22 cm

 

Génoise

4 oeufs

120g de sucre

120g de farine tamisée
une pincée de sel
un quart de cuillère à café de levure chimique


Ganache au chocolat et au miel 

200g de chocolat noir

20cl de crème liquide

40g de beurre

30 g de miel d'acacia

 

Mousse aux marrons

250g de crème de châtaigne-marrons

5 feuilles de gélatine ou 

200ml de crème

1 c à s de rhum

 

Miroir chocolat

80 g de cacao en poudre (amer)

3 feuilles de gélatine

100ml d'eau

100 g de sucre semoule

120ml de crème liquide

 

gateau-chataigne 20101016 1

 

Préparation

 

Génoise
Battre les oeufs et le sucre environ 10mn, jusqu'à ce que le mélange ait triplé de volume et soit très mousseux. Incorporer délicatement à l'aide d'un chinois la farine et la levure. Mélanger délicatement avec une maryse en soulevant la masse.
Beurrer et fariner un moule à manqué et verser la préparation.

Enfourner à 180°C  jusqu'à ce que la génoise soit cuite et laisser refroidir.

Démouler sur un plat de service et encercler à l'aide d'un cercle de 22 cm de diamètre (si vous ne possédez pas un cercle ajustable, découper la base au bon diamètre).  Chemiser le cercle de rhodoïd.


La ganache au miel.

Mélanger la crème et le miel. Porter à ébullition en remuant avec le fouet. 

Verser une partie du mélange bouillant sur le chocolat coupé en morceaux. Remuer à l'aide du fouet. Ajouter le reste de crème et mélanger de nouveau.

Ajouter le beurre coupé en morceaux, bien mélanger. Laisser refroidir puis verser sur la génoise. Mettre au réfrigérateur voir au congélateur un petit moment pour faire durcir la ganache.

 

La mousse aux marrons

Faire ramollir la gélatine dans de l'eau froide. 

Mettre à chauffer 10 cl de crème à feu doux. Essorer les feuilles de gélatine et les ajouter à la crème chaude pour les faire dissoudre. Bien mélanger. Ajouter le mélange crème/gélatine à la crème de marrons, mélanger, puis la cuillère à soupe de rhum et délicatement la crème fouettée pour obtenir une consistance homogène. Sortir le gâteau du frais. Verser la préparation crème de marrons et remettre au frais.

 

Le miroir au chocolat

Mettre à tremper les feuilles de gélatine. Passer le cacao au tamis.

Dans une casserole, mélanger le sucre, la crème et l'eau et amener le tout à une température de 103°C. Laisser refroidir pour atteindre 60°C. Ajouter la gélatine essorée et laisser refroidir.

Napper ensuite l'entremet et mettre au froid pour le faire figer.

 

Dressage

Décercler et enlever le rodhoïd. Décorer avec une physallis et de la nougatine.

Bon appétit une douceur en bouche.

Repost 0
Published by Jackie - dans Desserts
commenter cet article

Présentation

  • : La cuisine de Jackie
  • La cuisine de Jackie
  • : Enfin je me décide à créer mon propre blog. Certes ils sont nombreux sur la toile. J'espère que vous apprécierez ma cuisine, simple avec des produits de qualité pour toutes les occasions. Se retrouver autour d'une table reste un moment propice au partage et à l'échange. De retour en France après une vingtaine d'années passées au Québec, associée aux voyages que j'ai eus la chance de faire, ma cuisine est un mélange de saveurs appréciée de ma petite famille et de mes amis.
  • Contact

Partenariats

Conseillère en loisirs culinaires 

log Demarle2

Le nouveau catalogue Automne/Hiver est arrivé

pour le consulter en ligne

 

 98556114 o

 

journaldesfemmes-120 

 log 750gr

 badge-2-white-160x82

 

10415711 718428101532469 5645812239669258792 n

 

GIF-J Y serai-120

logo bdc blogs

button_large_red.png

blogotheque

 

log 750-grammes

 

cv-logo

 

yummy magazine

 E-gastronomie

Prixalerte

spécialités régionales et 

cadeaux gourmands

 Sans titre

Logo EDP fond gris

case vanille

logo home

logo-terre-exotique

Corporate Logo without claim copie

Capture d cran 2012 03 02 16.33.48

riso Gallo logo

 

logo

birambeau

 

logo.jpg

 

logo

logo2-copie-1

 

Miel Cretet

Miel des Chefs

logo-terre2crete

gout-et-nature50

 

medaillon-titre-muroiseconfiture

 

 stdalfour

ooapin-1

tasse-et-assiette-logodef120px

logo-1

Recherche

Pages