750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 21:40

Des gaufres salées, je n'avais jamais essayé et lorsque j'ai vu cette recette sur le blog de Ladymilonguera du blog unsiphonfonfon, je n'ai pas hésité pour tester. Facile, délicieux et très original. 

gauffres-parmentier-1w.jpg

Ingrédients pour 2 personnes 

200 g de pomme de terre 

1 oeuf

10 cL de crème fraiche  épaisse

50 g d’emmenthal râpé

20 g de beurre

25 g de farine

Persil

sel et poivre

 gauffres-parmentier-3w.jpg

Préparation

Allumez le gaufrier pour qu’il soit bien chaud.

Épluchez et râpez les pommes de terre. Ensuite, bien les éponger avec du papier absorbant pour retirer l’excédent d’eau.

Mettre les pommes de terre râpées dans un saladier. Ajoutez tous les autres ingrédients : sel, poivre, crème fraiche, œuf, emmental râpé, persil ciselé, farine et beurre fondu. Bien mélanger jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

gauffres-parmentier-2w.jpg

 

Versez une belle cuillère à soupe dans chaque compartiment de votre gaufrier et laissez cuire jusqu’à ce que les gaufres aient une jolie couleur dorée. Accompagnez ces gaufres parmentières d’une bonne salade.

La petite histoire de la pomme de terre

La pomme de terre est originaire de la cordillère des Andes près du littoral péruvien ou elle aurait été cultivée à l’époque du Néolithique. En effet des restes de tubercules ont été découverts datant de 8000 ans av. J.C. à 2800m d’altitude dans le canyon Chilca à 65 km de Lima puis d’autres découvertes similaires furent faites sur des sites archéologiques situés le long de la côte péruvienne à 200 km de Lima.


Trabajo-inca8


 
Un autre site archéologique celui de Monte Verde au Sud du Chili fait état de la découverte d’un tubercule, un specimen du type Solanum maglia, sorte de pomme de terre sauvage datant de 13 000 av, J-C.On pense qu’elle était. consommée mais pas cultivée.

 

On situe les premières cultures 1000 ans av. JC. dans la région l’Altiplano, près du lac Titicaca. Le peuple des Tiwanaku domestiquera les tubercules en travaillant sur un point important à savoir la détoxification qui permettait de faire baisser les taux de glycoalacaloïdes (plus particulièrement l’a-solanine (substance au goût amer et toxique) présents naturellement dans la plante pour se protéger du gel et toxique pour l’homme. Ils mirent au point une technique de conservation étonnante pour rendre la pomme de terre propre à la consommation : ce processus consistait en une suite de lessivage, de séchage faisant baisser le taux de l’a-solanine et la cuisson des pommes de terre congelées permettant de contrecarrer les effets d’hinibiteurs de protéinase et lectines (présents dans la plante pour se protéger des ravageurs) nuisibles à la digestion de l’homme et des animaux. De nos jours encore, les Quechuas pratiquent le même processus de conservation.
De nombreuses poteries furent découvertes et témoignent de l’importance que ce tubercule a revêtu pour ces peuples.

Axomama.jpg

Puis la pomme de terre se développa progressivement dans tout l’empire Inca (Pérou, Bolivie, Nord du Chili, Nord-Ouest de l’Argentine, Sud de l’Équateur) et prit le nom quetchua de « papa ».

Parmentier : promoteur de la pomme de terre
Par ailleurs, la pomme de terre était boudée par les Français, il faudra

attendre l’intervention au XVIIIe siècle de Antoine-Augustin Parmentier, apothicaire de son état aux armées qui en reconnu ses vertus nutritives lors de sa captivité en Prusse sous le règne de Louis XIV pendant la guerre de 7 ans. Il écrivit en 1773, dans « Examen chimique des pommes de terre » : « Nos soldats ont considérablement mangé de pommes de terre dans la dernière guerre ; ils en ont même fait excès, sans avoir été incommodés ; elles ont été ma seule ressource pendant plus de quinze jours et je n’en fus ni fatigué, ni indisposé ».

Louis_XVI_et_Parmentier.jpg

On peut dire que M. Parmentier fut le promoteur et un fervent défenseur de la pomme de terre. Il les recommande pour lutter contre les famines et elle fut d’un grand secours au peuple de France lors de la famine de 1789.
Avec l’accord du roi Louis XVI, il va jusqu’à planter des pommes de terre aux alentours de Paris plus précisément à Neuilly sur les plaines des Sablons. Ces plantations sont surveillées par des soldats le jour seulement. Ainsi la nuit les petites gens viennent marauder assurant ainsi une réelle publicité à la pomme de terre. Parmentier gagne son pari, vulgariser la consommation d’un féculent à la culture simple et trop longtemps négligée.
La pomme de terre fait ainsi son entrée dans les cuisines françaises et les potagers.
La pomme de terre est facile à conserver. On peut la laisser dans le sol, à l’abri des pillages et des incendies.
En 1785, Parmentier servira à la table du roi Louis XVI un repas entièrement constitué de pomme de terre qui viendra en quelque sorte couronner l’action entreprise par Parmentier depuis ces longues années pour la pomme de terre.
On doit le nom de « pomme de terre » a Louis XVI qui souhaitait qu’elle porta un nom plus élégant que celui de « papate »

091910j.jpg

Son implantation ne fera ensuite que progresser en France et en Europe, puis dans le monde entier, la suite sur le site Energie-santé pour qui je rédige régulièrement des articles.

Partager cet article

Repost0
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 15:45

Après le biscuit de Savoie, pourquoi pas un cake savoyard! Une recette du chevalet Demarle "Les cakes de Stéphane Glacier" MOF pâtisserie 2000, qui m'a interpellée par le choix des différents ingrédients.

 

cake-savoyard-1w.jpg

Ingrédients

2 petites pommes de terre

210g de farine

5 oeufs

11cl de crème fraîche épaisse entière

110 g de beurre

110 g de lard fumé

70 g de Reblochon

40 g de noisettes grillées

1 sachet de levure chimique 

5 g de sel

Poivre du moulin

cake-savoyard-2w.jpg

Préparation

Préchauffez votre four à 170°C (th. 6).

Faites cuire les pommes de terre avec la peau dans de l’eau salée. Épluchez-les et coupez-les en dés. Coupez le lard en petites allumettes, puis poêlez-les à feu vif pendant 2 minutes. Retirez la croûte du Reblochon et coupez-le en dés.  Faites griller les noisettes 5mn au four puis concassez-les. Pour cela placez-les dans un sac en plastique et écrasez-les légèrement à l’aide de votre rouleau à pâtisserie. 

cake-savoyard-3w.jpg

Faites chauffer les oeufs et la crème à 40°C. Versez dans un cul-de-poule et ajoutez la farine tamisée avec la levure chimique, le sel et le poivre. Incorporez le beurre fondu à 40°C et mélangez l’ensemble au fouet. Ajoutez les dés de pommes de terre, les lardons, les dés de fromage et les noisettes. Mélangez délicatement.

 

Remplissez votre moule à cake, j’ai utilisé le moule en silicone de chez Demarle, mais si vous n’en avez pas, il vous suffit de beurrer et fariner un moule à cake. Faites cuire au four 15 minutes à 170°C (th. 6). Vérifiez la cuisson. Sortez le cake du four et laissez-le refroidir avant de démouler. Accompagné d'une petite salade, délicieux.

cake-savoyard-4w.jpg

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 00:17

Une recette d'un petit livre Demarle qui nous a régalés et qui a bien sa place sur la table des fêtes. J'ai utilisé le saumon de la maison Delpierre qui se trouvait dans ma petite valise isotherme. Chez Delpierre, les saumons sont issus d'une aquaculture respectueuse du cycle naturel du saumon. Ils grandissent près de 3 ans, d'abord en eau douce puis en eau salée en pleine mer. Ils sont sélectionnés -selon des critères de qualité rigoureux- des fermes marines à travers toute l'Europe duNord.

barquettes-saumon-endives-1w.jpg

Ingrédients

2 rouleaux de pâte feuilletée

1 gousse d'ail

2 petites échalotes

20 g de beurre

300 g d'endives

1 pincée de paprika ou de piment d'espelette

75 g de crème fraiche épaisse

1 c a s de jus de citron

120 g de saumon fumé Delpierre

1 oeuf

 barquettes-saumon-endives-3w.jpg

Préparation

Dans une poêle faites revenir l'échalote et l'ail émincés sans coloration dans le beurre pendant 5 mn. 

Coupez les endives en trés fines rondelles et ajoutez les avec le paprika et le safran dans la poêle pendant 10 mn, ajoutez la crème fraiche et le jus de citron et faites chauffer jusqu'à évaporation complète. Laissez refroidir

barquettes-saumon-endives-2w.jpg

Piquez la pâte avec une fourchette et avec le découpoir ovale de 11,5cm, détaillez  15 ovales puis foncez des empreintes barquettes. Garnissez les barquettes avec les endives.

Coupez le saumon fumé en lanières et répartissez les dans les barquettes

Découpez dans le 2ème rouleau de pâte les 15 couvercles avec le découpoir ovale 8,5 cm et posez les  sur les endives en appuyant un peu sur le tour, rabattre la pâte, puis fermez les barquettes. 

barquettes-saumon-endives-4w.jpg

 Dorez au pinceau le dessus des barquettes avec l'oeuf battu, puis faites quelques traits avec la pointe d'un couteau. 

Trouez le centre de chaque barquette pour l'évaporation de la vapeur et enfournez à 180° environ 20mn

 

Delpierre-2w.jpg

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 15:22

La recette de mon entrée du réveillon, inspirée du chef Eric Coisel du célèbre restaurant Prunier à Paris.

 noix-st-jacques-sake-1w.jpg 

Pour 4 personnes

12 noix de St-Jacques

12 huîtres plates

1 c à s de miel

8 cl de Saké

1 oeuf

100 g de farine

3 c à s de chapelure

Salade mélange roquette, mâche

 noix-st-jacques-sake-2w.jpg

Préparation

Ouvrez et décollez les huîtres et les séparer des coquilles. Egouttez-les puis cuisez-les dans une huile bien chaude après les avoir trempées dans la farine, l’oeuf  et la chapelure.

Assaisonnez les noix de St-Jacques de sel et poivre. Faites les cuire dans de l’huile d’olive bien chaude, en aller-retour. Dans un bol mélangez le miel et le Saké, salez, poivrez et assaisonnez la salade. Ajoutez la ciboulette finement ciselée. Mélangez bien.

Dressage

Disposez harmonieusement sur une assiette la salade, les huîtres panées entourées des noix de St-Jacques. Régalez-vous c’est divin.

noix-st-jacques-sake-3w.jpg

Partager cet article

Repost0
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 10:12

Une petite crème de courgettes très appétissante faite cette fin de semaine pour nous réchauffer. 

 creme-courgettes-1w.jpg

Ingrédients

50g de beurre

600 g de courgettes (4 courgettes)

150 g de poireau (1 poireau)

500g de fond de volaille (50cl)

Sel, poivre

10cl de crème fraiche liquide

 creme-courgettes-3w.jpg

Préparation

Coupez le poireau en morceaux et les courgettes en dés.

Faire fondre le beurre dans une casserole. Ajoutez ensuite les poireaux faire cuire durant environ 5mn. Au bout de ce temps incorporez les courgettes en morceaux, salez et poivrer. Mélangez et poursuivre la cuisson pendant 10mn. Ajoutez ensuite le fond de volaille et cuire de nouveau pendant 15mn. Incorporez la crème liquide. Mixer le tout de façon à obtenir un velouté. Dresser dans une assiette et régalez vous.

creme-courgettes-2w.jpg

 Pour la présentation j'ai utilisé les assiettes de mon partenaires Tasse et Assiette. Merci Dorota

tasse-et-assiette-logodef120px

 

La petite histoire de la courgette

La courgette fait partie de la famille des cucurbitacées. Les fleurs de courgettes sont unisexuées. On distingue les fleurs femelles par leur pédoncule court. Les fleurs mâles stériles, sont enlevées pour ne pas freiner le développement des fruits et sont consommées en beignets ou farcies.

 courgetteLes courges sauvages existent depuis fort longtemps. En effet on en retrouve des traces 10 000 avant notre ère, ancêtres de la courgette elles étaient déjà consommées en Amérique centrale, au Mexique et au Guatemala. Progressivement elles seront domestiquées et elles seront plus fruitées et plus charnues. Elles font partie d’un sous-groupe de courges dites « à moelle ». Jusqu’au XVe siècle ces courges ancêtres de la courgette étaient cultivées avec le maïs et les fèves par les Aztèques, les Incas et les Mayas.
courgette
C’est au XVIe siècle lors des conquêtes que les conquistadores espagnols découvrent l’askutasquash des Indiens déjà largement cultivé. Rapidement ils en apprécient la chair et rapportent des graines en Europe pour les jardins botaniques afin de les étudier, avant de les cultiver comme légumes. Pendant près de 400 ans cette « courge à moelle », va faire l’objet d’études dans le but d’obtenir de nouvelles variétés, des floraisons hâtives et des fruits uniformes.
courgetteElle sera rapidement adoptée par les consommateurs du monde entier, notamment en Asie et en Afrique ou elle symbolise l’abondance et la fécondité.
courgette
Au XVIII siècle les Italiens vont se spécialiser dans sa culture, puis la courgette va se répandre dans tout le bassin méditerranéen et remonter vers la France vers le XXe siècle. Ce n’est qu’en 1929 que le terme « courgette » apparaît dans la langue française qui la nommait jusque-là « courge d’Italie ».
courgette
Aujourd’hui la courgette se retrouve toute l’année sur les étals, grâce aux possibilités techniques à savoir les serres chauffées, comme en Ile-de-France, et aux importations d’Espagne, d’Italie et du Maroc.
courgette
Ils existent maintenant de nombreuses variétés de courgette :
courgette
• la blanche de Virginie : forme très allongée ;
• le diamant (Sud-est) : vert clair, légèrement allongée ;
• la Gold Rush : couleur jaune ;
• la grisette de Provence : forme allongée ;
• la ronde de Nice : forme ronde et courte ;
• la trompette, trésor du Var : couleur verte claire, taille assez petite ;
• la verte maraîchère (Côte d’Azur) de forme allongée.

La suite ici

 

 


Partager cet article

Repost0
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 20:20

Une recette du chef de chez Demarle absolument délicieuse. J'ai ajouté ma petite touche personnelle en accompagnant ces petites tourtes avec une salade de carottes râpées aux suprêmes d'oranges et d'une petite vinaigrette à l'orange. Un pur délice.

tourte-veau-carottes-1w.jpg

Ingrédients

3 rouleaux de pâtes feuilletées

230 g de carottes râpée

100 g d’échalotes

1 gousse d’ail

sel et poivre

10 g de beurre

90 g de jus d’orange

1 c à c de fond de veau déshydraté

 20 g de fécule de pommes de terre

400 g  de haché de veau

1 œuf 

½  jaune d’œuf pour la dorure

tourte-veau-carottes-3w.jpg

Préparation

Râpez les carottes à l’aide de la mandoline en position râpe. Émincez les échalotes et hachez l’ail dégermé. Faites-les suer dans une sauteuse avec le beurre et le sel.

Ajoutez les carottes puis assaisonnez. Faites revenir 2 minutes. Versez le jus d’orange et faites-le réduire. Débarrassez dans un cul-de-poule.

Ajoutez les pluches de cerfeuil, le fond de veau, la fécule, le veau et l’œuf. Mélangez et vérifiez l’assaisonnement.

 tourte-veau-carottes-2w.jpg

Préchauffez votre four à 200°C (th. 6-7).

tourte-veau-carottes-5w.jpg

Placez vos empreintes sur la plaque perforée. Étalez les pâtes, détaillez 6 disques à l'aide du découpoir cannelé 13 cm et piquez-les. Foncez les grands disques dans les empreintes. Répartissez ensuite la farce dans les empreintes en formant un léger dôme.

 tourte-veau-carottes-4w.jpg

Détaillez ensuite 6 disques à l'aide du découpoir cannelé 12 cm et faites un trou au centre.Humidifiez à l’œuf battu les bords des disques de 12 cm puis disposez-les par-dessus en soudant les bords. Dorez à l’œuf battu. Faites cuire à 200°C (th. 6-7) pendant 30 minutes.

 tourte-veau-carottes-6w.jpg

 

Petite histoire de l'orange

Le terme "orange", pour désigner le fruit, est apparu au XIIIe siècle. Il vient de l'arabe narandj, lui-même emprunté au sanscrit nagaranga, dont le sens est « fruit aimé des éléphants ». Le « o » a été rajouté au nom arabe par influence du nom de la ville d'Orange, par où ces fruits transitaient.
L’oranger  (citrus sinensis)  est originaire de Chine. On en retrouve sa trace il y a environ 2200 ans. Lui aussi va suivre la route de la soie vers l'Europe et lors des croisades du XI siècle et XIII siècle, les premières oranges amères ou appelées bigarades font leur première entrée en Europe. Puis les Perses et les Arabes implantèrent le fruit en Sicile d'où il s'étendit au reste de l'Europe. C'est seulement au XVI e siècle que les marins portugais découvrent l'orange douce de Chine et la ramènent en Europe où son goût supplanta celui de l'orange amère.
OrangeBloss wb
Puis lors de la colonisation, on sèmera des graines dans les Antilles, au Mexique en Amérique du Sud et dans ce que nous appelons aujourd'hui la Floride. Dès le milieu du XVIe siècle on trouve des orangeraies dan s tous les endroits propices à leur culture.
Jusqu'à la première moitié du XXe siècle, ce  fruit rare et de valeur a souvent symbolisé la richesse et été considéré comme un cadeau précieux offert pour Noël aux enfants.
oranges
L'orange est le quatrième fruits le plus cultivés au monde et le deuxième fruit le plus consommé en France.


 

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 21:12

Une recette que j'ai repérée chez Gut, qui elle même l'avais repéré chez Colinette. Je peux vous dire que nous avons vraiment apprécié ce goût de vinaigre chaud dès la première bouchée. J'ai suivi à la lettre les proportions pour la quantité de vinaigre.

salade-patates-chaudes-2w.jpg

Ingrédients

8 tranches de poitrine fumée
8 pommes de terre rouges dites Chérie Bio (il m'en restait dans mon panier du marché)
1 salade frisée (du jardin, celle qui restait)
3 gousses d'ail
10 cl de vinaigre de vin rouge 

10cl de vinaigre de cidre

sel poivre

salade-patates-chaudes-1w.jpg

Préparation

Lavez les pommes de terre et les cuire à la vapeur. Je ne les ai pas épluchées. Les laisser refroidir.
Coupez les tranches de poitrine fumée en morceaux et les faire revenir à la poêle légèrement huilée avec l'ail ciselé. Ajouter les pommes de terre coupées en morceaux et laissez mijoter 15 minutes.

salade-patates-chaudes-4w.jpg

 

Lavez et essorez la salade. Ajoutez là en plusieurs fois, aux pommes de terre. Mélanger, saler, poivrer. Incorporez les deux vinaigres et laissez mijoter à feu doux jusqu'à ce qu'il n'y ait presque plus de liquide.

salade-patates-chaudes-5w.jpg

Dégustez chaud ou tiède.

Merci à toutes les deux pour m'avoir fait découvrir cette recette.

Partager cet article

Repost0
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 21:24

Une gratinée très originale que nous avons vraiment appréciée à la maison pour nous réchauffer ce dimanche alors que Dame nature se déchainait à l'extérieur. Un bon feu crépitait dans la cheminée et comme il était agréable de se sentir bien au chaud.

 

gratinee-ravioles-1w.jpg

Ingrédients pour 2 personnes

4 plaques de ravioles (je trouve que c'est trop, 1 plaque ½ suffirait)

1 oignon

75g de fromage râpée 

50g de beurre salé

½  l de bouillon 

½ c a s de farine

1 belle tranche de pain de campagne grillé et réduite en croutons

 gratinee-ravioles-3w.jpg

Préparation

Faites revenir l'oignon finement émincé dans du beurre. Quand il est bien doré saupoudrez de farine avant de mouiller avec le bouillon chaud. Laissez mijoter 15mn.

 

gratinee-ravioles-2w.jpg

Dans des petites soupières individuelles, alternez une couche de croutons, une couche de fromage, une couche de ravioles crues. Terminez par le reste de fromage avant de verser le bouillon. Salez et poivrez et mettre au four pendant 15 à 20 minutes. Régalez-vous et accompagnez cette gratinée d'un petit Apremont bien frais. 


Partager cet article

Repost0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 10:19

Ces petits choux fleurs de couleur verte m'ont fait de l'oeil au marché sur l'étal de mon maraîcher producteur habituel. Une recette gourmande et légère pour un dîner trouvée sur Marmiton et que j'ai interprétée.

tartelettes-choux-vert-1w.jpg

Ingrédients

1 pâte brisée (maison pour moi)

250 g de petits bouquets de chou fleur vert
4 cuillères à café de gruyère râpé
1 yaourt
1 oeuf
90 g de lait
60 g d'allumettes de jambon fumé
sel et poivre

 

Préparation 

 

Pâte brisée

Mélangez la farine et le sel. Ajoutez le beurre coupé en morceaux et l’amalgamer à la farine du bout des doigts. Ajoutez l’œuf battu et l’eau, mélangezr jusqu’à ce que la pâte forme une boule et se détache des doigts. Filmez et laisser reposer au frigo 30 min.

tartelettes-choux-vert-2w.jpg

Préchauffer le four à 210°C (thermostat 7).

Cuire les bouquets de chou fleur à la vapeur douce. J'ai pour ceci utiliser le vitaliseur de Marion une merveille en matière de cuisson à la vapeur douce. Il a d'ailleurs été retenu comme le chouchou des vitaliseurs sur le magazine Gourmand d'octobre. Je remercie encore mon amie Marion de m'avoir proposé de tester son cuit-vapeur. Je suis conquise et je m'en sers à chaque fois que je dois cuire des légumes à la vapeur, du poisson etc....Laissez refroidir.

 J'ai utilisé les empreintes Grandes Tartelettes Demarle. Etaler la pâte au rouleau et à l'aide de l'emporte pièce 13 cm, découpez 6 fonds de tartes. Foncez les empreintes Grandes Tartelettes.

tartelettes-choux-vert-3w.jpg

Répartissez ensuite  des petits buoquets de chou fleurs vert  sur le fond. Ajoutez les allumettes de jambon fumé. Battre le yaourt avec l'oeuf et le lait. Versez un peu du mélange sur chaque tartelette. Ajouter le gruyère râpé.

Mettre au four pour 15mn et dégustez avec une petite salade si vous le souhaitez.

Partager cet article

Repost0
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 21:55

J'ai été invitée récemment à une soirée qui se déroulait au restaurant d'application de l'École Hôtelière "Les portes de Chartreuse" à Voreppe, non loin de chez moi. Un menu qui avait été élaboré par les élèves de 1ère asssités de leur chef. Au menu se trouvait entre autre des petites gratins de coquillages sur un lit de fenouil. J'ai voulu reproduire la recette, j'y ai bien sûr ajouté ma touche personnelle. 

cassolette-pecheur-1w.jpg

Ingrédients

1 fenouil 

250g de moules fraiches ou congelées

200g de crevettes fraiches ou congelées

½ oignon hâché

1 c à s d'huile d'olive

20cl de bouillon de poisson

40g de maïzena

5cl de vin blanc

2 c à s de chapelure

 cassolette-pecheur-3w.jpg

Préparation

Faire cuire le fenouil à la vapeur.

Pendant ce temps faire revenir doucement à la poêle les moules et les crevettes avec l'oignon, ajouter le vin blanc.

Pour les moules fraiches, les faire revenir dans une marmite pour les faire s'ouvrir, lorsqu'elles sont presque cuites, les enlever des coquilles et réserver. 

Une fois le fenouil cuit le détailler en morceaux et le faire braiser à la poêle. Saler et poivrer puis réserver.

Préparer ensuite la sauce. Délayer la maïzena avec un peu de crème froide et l'incorporer ensuite au restant de crème que vous faites réchauffer, dès que le mélange commence à épaissir, ajouter le bouillon de poisson. Ne pas saler car le bouillon de poisson est déjà salé. (Si vous prenez des moules fraiches, vous pouvez utiliser le bouillon de cuisson des moules filtré). Continuer de mélanger de façon à obtenir un mélange onctueux.

Dressage

Dans des petites cassolettes disposer une bonne cuillère a soupe de fenouil, ajouter les moules et les crevettes puis verser la sauce. Répartir la chapelure sur le dessus et enfourner sous le grill environ 10mn juste pour faire dorer.

cassolette-pecheur-2w.jpg

 

 

La petite histoire du fenouil

Le terme « fenouil » est apparu dans la langue française au XIIIe siècle. Il vient du latin foeniculum qui signifie « petit foin ». Il désignait à l’origine une sorte de graminée aromatique qui avait la propriété d’éloigner les insectes.

On appelle souvent à tort le fenouil « anis » ou « aneth ». Cette confusion se retrouve dans de nombreuses langues et résulte de la ressemblance, tant par leur forme que par leurs usages, entre ces trois plantes de la famille des apiacées. Toutefois, seul le fenouil est employé comme légume.

 

Foeniculum vulgare.JPG

Originaire du Sud de l’Europe et de l’Asie mineure, où il pousse toujours à l’état sauvage sur les terrains rocailleux et secs, le fenouil y est consommé depuis les temps les plus reculés. Cultivé par les Égyptiens, il était populaire chez les Grecs et les Romains. Ces derniers l’employaient pour ses vertus médicinales, notamment comme antidote contre les piqûres des scorpions ainsi que les morsures des serpents et des chiens. La riche symbolique qui entoure cette plante permet de mesurer l’importance qu’elle a revêtue au fil des siècles. Ainsi, dans l’antique Phrygie, les adeptes du culte du dieu Sabazios s’en paraient durant les cérémonies rituelles. Selon la mythologie grecque, les humains ont reçu la connaissance de l’Olympe sous la forme d’un charbon ardent placé dans une tige de fenouil. Enfin, pour les anciens Anglo-Saxons, c’était l’une des neuf herbes sacrées qui pouvaient combattre les neuf causes possibles de la maladie.

Toutefois, le bulbe de fenouil (lequel n’est pas à proprement parler un bulbe, mais un renflement à la base de la tige) tel que nous le connaissons aujourd’hui n’existe pas à l’état sauvage. Il résulte plutôt d’un long processus de sélection entrepris par les Italiens, probablement en Sicile, où on le retrouve dans de nombreux plats traditionnels. Jusqu’à tout récemment, cette sous-espèce (F. vulgare var. azoricum) n’était cultivée que dans le bassin méditerranéen. La plante étant sensible à laphotopériode, elle montait facilement en graines dans les régions plus au nord. Puis, cette situation a changé dans les années 1970, après qu’on ait sélectionné des variétés tolérant les jours plus longs des étés nordiques. Depuis, sa culture s’est répandue tant aux États-Unis que dans le nord de l’Europe et au Royaume-Uni. L’Italie demeure le pays où on en consomme, produit et exporte le plus.

fenouil1.jpg

Sur le plan vitaminique le fenouil est champion (vitamines C.A.E.B9 et contient de précieux antioxydants), il est un véritable aliment santé et tient malheureusement une petite place dans notre alimentation. Pris en tisane c’’est un allié pour favoriser la lactation des jeunes mamans. (passeport-santé).

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : La cuisine de Jackie
  • : Enfin je me décide à créer mon propre blog. Certes ils sont nombreux sur la toile. J'espère que vous apprécierez ma cuisine, simple avec des produits de qualité pour toutes les occasions. Se retrouver autour d'une table reste un moment propice au partage et à l'échange. De retour en France après une vingtaine d'années passées au Québec, associée aux voyages que j'ai eus la chance de faire, ma cuisine est un mélange de saveurs appréciée de ma petite famille et de mes amis.
  • Contact

Partenariats

Conseillère en loisirs culinaires 

log Demarle2

Le nouveau catalogue Automne/Hiver est arrivé

pour le consulter en ligne

 

 98556114 o

 

journaldesfemmes-120 

 log 750gr

 badge-2-white-160x82

 

10415711 718428101532469 5645812239669258792 n

 

GIF-J Y serai-120

logo bdc blogs

button_large_red.png

blogotheque

 

log 750-grammes

 

cv-logo

 

yummy magazine

 E-gastronomie

Prixalerte

spécialités régionales et 

cadeaux gourmands

 Sans titre

Logo EDP fond gris

case vanille

logo home

logo-terre-exotique

Corporate Logo without claim copie

Capture d cran 2012 03 02 16.33.48

riso Gallo logo

 

logo

birambeau

 

logo.jpg

 

logo

logo2-copie-1

 

Miel Cretet

Miel des Chefs

logo-terre2crete

gout-et-nature50

 

medaillon-titre-muroiseconfiture

 

 stdalfour

ooapin-1

tasse-et-assiette-logodef120px

logo-1

Recherche

Pages