750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 10:40

Une brioche très courue sur la blogosphère. Il y avait un moment que je souhaitais la faire. C'est chose faite. Une pure merveille que cette brioche allemande avec une mie filante et moelleuse. Je me suis inspirée de celle du beau blog de Cathy ici. Une brioche plus légère car sans beurre.

brioche-butchy-1w.jpg

 

Ingrédients

500 g de farine T45 (je n'avais que de la T55)

20 g de levure fraîche (10g de levure sèche)

2 œufs entier bio (environ 100 g) 

100 g de lait entier

Il faut compter 200 grammes entre le poids des œufs et le lait

60 g de sucre

200 gr de crème fraîche épaisse entière 

1 cuillère à café de sel

Sucre glace 

brioche-butchy-3w.jpg

Préparation

Mélangez la levure dans le lait tiède et laisser gonfler. Dans un cul de poule mélangez la farine, le sel, le sucre, puis les œufs et la crème fraîche, mélangez. Ajoutez jusqu’à absorption du mélange lait/levure pour obtenir une boule. Pétrir à la main ou au robot jusqu’à ce que la pâte soit lisse et élastique (environ 10 minutes). Laisser pousser en couvrant avec un torchon dans un endroit chaud pendant 1 heure 30 minutes.

 brioche-butchy-2w.jpg

Dégazez ensuite la pâte en l’aplatissant avec la paume de la main. Divisez la pâte en 24 boules de 40 grammes environ et déposez les dans un plat carré ou rectangulaire sans trop les serrer. Il me restait des boules car mon plat était plus petit, je les ai fait cuire en briochettes ensuite. Couvrir d’un linge propre et laissez lever de nouveau 1 heure.

brioche-butchy-5w.jpg

Préchauffez le four à 150°c . Enfournez pour 30 – 35 minutes en fonction de votre four.

Saupoudrez la surface de sucre glace. Dégustez ensuite. Une pure merveille. 

brioche-butchy-4w.jpg

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 22:26

Mes origines maternelles me ramènent en Vendée et la fameuse brioche vendéenne j'ai  souvent eu l'occasion d'en manger lors de vacances passées en Vendée lorsque j'étais adolescente. Seulement je n'avais jamais essayé d'en faire une. Aussi quand j'ai vu cette recette chez Lilly, je me suis lancée. Et là ô surprise, le goût y était et tellement meilleur.

gache-vendeenne-1w.jpg

Ingrédients 

550 g de farine type T55

20 g de levure de boulanger fraiche

110gr de lait 

2 œufs + 1 pour la dorure 

110gr de sucre

110g de beurre demi-sel mou

1 c à s de crème fraîche 

1 c à c d'extrait de vanille 

1 c àc  d’eau de fleur d’oranger 

½ c à c de sel 

gache-vendeenne-3w.jpg

Préparation 

Mettez tous les ingrédients sauf le beurre dans le bol de votre robot et avec le crochet, pétrir environ 2mn à vitesse moyenne. Ajouter ensuite le beurre coupé en morceaux et pétrissez de nouveau 2mn. Sortez la pâte du bol et mettez là dans un cul de poule. Filmez et laissez lever env. 1h30 dans le four réglé à 50°. Elle doit doubler de volume.

gache-vendeenne-6w.jpg

Rabattre la pâte sur un plan de travail fariné, et la façonner en ovale sur la toile Silpain ou sur une plaque de four recouverte d’une feuille de papier sulfurisé. Laisser lever à nouveau ½ h.

 

Préchauffez le four à 160°. Badigeonnez avec l’œuf battu la surface de la gâche à l’aide d’un pinceau alimentaire, la grigner sur toute sa longueur. Enfournez pour 45mn.

gache-vendeenne-4w.jpg

Le concours Lipton de Denise de Gourmandenise

Un petit cadeau qui accompagnera tout à fait cette Gache vendéenne. En effet j'ai participé à un petit concours chez Denise de Gourmandenise et j'ai eu la chance de remporter un coffret des nouveautés Lipton : les Thés gourmands aux arômes de Cupcake Fraise ou Muffin Myrtille.

lipton-w.jpg

Lipton lance aujourd’hui une nouvelle gamme de thés gourmands pour fêter les 10 ans de création du sachet Pyramide. A cette occasion, Lipton crée deux délicieuses spécialités à déguster, directement inspirées de pâtisseries : un thé vert saveur Cupcake Fraise et un thé noir saveur Muffin Myrtille. L’innovation de ce nouveau thé “à croquer !” réside dans le fait qu’il contient de généreux morceaux de fruits. Réunis dans le fameux sachet pyramide, ils exaltent leurs saveurs pour offrir un thé parfumé aux saveurs gourmandes tout en embaumant délicieusement la cuisine de leurs effluves pour offrir une pause 100% plaisir. Je remercie Victoire pour l'envoi et Denise pour avoir proposé ce concours.


Partager cet article

Repost0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 16:48

Un petit pain que nous avons vraiment apprécié, 

 

pain-marguerite-1w.jpg

 

 


 Sans titre

Ingrédients

400g de farine Farin'Up

100g de farine de seigle Farin'Up

350 ml d'eau

10g de levure fraîche ou 3,5g de levure sèche.

10g de sel

1 c à c de graines de sésame Farin'Up

1 c à c de graines de courge Farin'Up

1 c à c de graines de tournesol Farin'Up

1 c à c de graines de pavot Farin'Up

pain-marguerite-3w.jpg

Préparation

Dissoudre la levure fraiche dans un peu d'eau tiède . Mettre la farine dans le bol du robot, puis l’eau et mélanger avec le crochet. Ajouter la levure fraîche et mélanger de nouveau 10mn environ à vitesse lente

pain-marguerite-2w.jpg

Rajouter le sel à et pétrir encore 3mn. Couvrir d’un linge et laisser pousser la pâte environ 2h à température ambiante. Elle aura presque triplé de volume

Préchauffer le four à 200°

Diviser la pâte sans trop la dégazer en 6 boules.  Disposer les en forme de marguerite sans trop les rapprocher (elles vont gonfler de nouveau)  sur une plaque couverte d’un papier sulfurisé et laisser pousser de nouveau. Vaporiser et disposer les graines sur le dessus des petits pains. Mettre au four durant 30mn environ.

 

pain-marguerite-4w.jpg

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 19:14

Une recette qui m'a vraiment emballée, toujours chez Iza, une véritable  source d'inspiration pour moi en matière de boulange. Je peux vous dire que moi qui fait super attention à ma ligne, je n'ai pu résister à en dévorer un sous les yeux ébahis de mon mari!:)) Trop bon et les myrtilles ou bleuets comme on les appelle au Québec et moi une véritable histoire d'amour.  Et mes petits gourmands ont adoré. À refaire très vite. Ils se congèlent très bien.

 buns-myrtilles-1w.jpg

Ingrédients( pour 9 à 10 brioches)

250 g de farine

12,5 cl de lait tiède

35 g de sucre

35 g de beurre

1 oeuf

5 g de levure de boulanger

¼  c à c de sel

Pour la garniture

2 cl de lait environ

½  c à c de sucre

Crème fraîche épaisse

Des myrtilles (surgelées pour moi)

Du sucre en poudre

buns-myrtilles-2w.jpg

Préparation

Dans le bol de votre robot, versez la farine et le sel. Mélangez avec le crochet puis  ajoutez le sucre et la levure bien mélanger de nouveau. Incorporez l'oeuf et le lait.

Mélangez puis incorporez le beurre en parcelles. Pétrissez la pâte comme pour une pâte à pain pendant 10 minutes environ avec le crochet de votre robot.

Versez la pâte dans un saladier. Couvrez d'un linge et laissez la pâte doubler de volume 1 heure 30 environ.Dégazez ensuite la pâte. 

Séparez-la en boule de 45 à 50 g. J'ai également obtenu 10 boules. Etalez chaque boule en un cercle épais de 10 cm de diamètre environ. Badigeonnez chaque brioche d'un peu de lait sucré. Laissez reposer la pâte entre 30 et 40 minutes. Formez une cavité au centre de chaque brioche du bout des doigts. Remplissez chaque cavité d'une c à c de crème fraîche.

buns-myrtilles-3w.jpg

Incorporez une c à c de myrtilles encore surgelées. Saupoudrez d'un peu de sucre en poudre les brioches puis faites-les cuire de 15 à 20 minutes dans un four préchauffé à 180 degrés.

 Je peux vous dire que c'est "… divin en diable…" Quant aux enfants ils se sont régalés au petit-déjeuner.

La petite histoire de la myrtille

La myrtille est originaire d'Eurasie et de la côte ouest de l'Amérique du Nord, tandis que le bleuet est indigène à l'Amérique du Nord. Toutefois, le genre Vaccinium, qui est très ancien, pourrait originellement venir d'un territoire plus restreint. Il se serait rapidement dispersé dans diverses directions, probablement aidé en cela par les oiseaux, grands amateurs des petites baies. Quoi qu'il en soit, la plante s'est extrêmement diversifiée au fil du temps, puisqu'on en compte aujourd'hui quelques centaines d'espèces. Plusieurs donnent des baies comestibles s plus ou moins acidulées. Elles ont dû faire la joie d'une multitude de générations de chasseurs-cueilleurs, tant en Asie qu'en Europe et en Amérique, depuis l'Arctique jusqu'aux tropiques.

Blueberries-20in-20dew_lg.jpg

Chose certaine, le bleuet est récolté depuis toujours par les indigènes de l'Amérique du Nord. Ils le mangeaient cru ou cuit, en faisaient du pemmican  (recette typiquement amérindienne constituée de graisse animale, de moelle animale, de viande séchée et réduite en poudre, ainsi que de petits fruits) le conservaient dans de la graisse animale ou encore le faisaient sécher pour le consommer l'hiver. De la même manière, en Europe, il a soutenu les peuples nordiques, dont les Lapons, durant les longs mois d'hiver en leur apportant énergie et vitamines tout à la fois.

Blueberries2004-4-full.jpg

 En raison de leurs besoins particuliers (terre acide et humide) et de l'abondance de la ressource sauvage, le bleuet et la myrtille n'ont été domestiqués que très tardivement, soit au début du XXe siècle. Il existe aujourd'hui de nombreux cultivars , dont certains donnant des fruits plus gros. On les cultive en champ ou, comme c'est le cas au Québec, en forêt, sur des bandes de terre défrichées alternant avec des bandes forestières.

 Les Grecs de l'Antiquité connaissaient la myrtille  à laquelle ils prêtaient diverses propriétés médicinales. Au Moyen Âge, la feuille et la baie étaient prescrites pour soigner divers maux. Ces usages sont tombés en désuétude avec l'avènement de la pharmacopée moderne. Cependant, la découverte au cours des dernières décennies du rôle que jouent antioxydants dans la santé humaine a relancé l'intérêt des chercheurs pour cette plante et pour son cousin, le bleuet. En conséquence, leur culture s'est grandement développée, particulièrement aux États-Unis et au Canada. Ces 2 pays fournissent à eux seuls près de 90 % de la production mondiale

Blueberry-3.jpg

Au Québec, la cueillette du fruit sauvage continue de se pratiquer à grande échelle dans les secteurs où l'on a récemment effectué des coupes forestières ou qui ont été incendiés. Les cueilleurs couchent en forêt, sous la tente ou dans des abris temporaires. Souvent, des familles entières se livrent à cette activité pendant tout un mois. Le bleuet est l'une des rares baies sauvages  qui donnent lieu à une véritable activité commerciale. (source passeport santé)

 

Partager cet article

Repost0
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 16:47

      Une recette de chez Iza du site sucre en grains, facile et très bien expliquée comme d'habitude.

Une brioche que les enfants ont appréciée au petit-déjeuner

brioche-turban-1w.jpg

 

Ingrédients

250 g de farine de blé et pâtisserie Farin'up

2 c à s de sucre

11 cl de lait

50 g de beurre

2 jaunes d’œufs

5 g de levure lyophilsée ( 1/2 càs) 10 g de levure fraiche pour moi

1/2 càc de sel

Sucre glace

brioche-turban-3w.jpg

Préparation

Diluez la levure fraiche dans un peu d'eau. Réservez

Mélangez, la farine le sel et le sucre. Ajoutez la levure. Mélangez à part dans un récipient, le lait avec les jaunes d'oeufs. Versez ce mélange dans le saladier. Mélangez. Ajoutez la farine et bien mélangez. Vous pouvez utiliser le crochet de votre robot. Incorporez le beurre en petits morceaux.

Pétrissez la pâte pendant 10 minutes environ comme pour une pâte à pain.

Placez ensuite la pâte dans un saladier et couvrez d'un linge. Laissez pousser la pâte 1 heure et demie environ dans un endroit chaud. Elle doit doubler de volume

Dégazez la pâte et séparez-la en pâton d'environ 20 g chacun. Etaler la pâte au rouleau et découpez un rond avec un emporte-pièce ( 6 cm de diamètre).

brioche-turban-2w.jpg

Placez les ronds  en cercle en les faisant se chevaucher légèrement au fur et à mesure dans un moule à manqué recouvert de papier de cuisson. Il vous faudra une quarantaine de ronds environ pour réaliser deux couches et terminer par 4 ronds au centre de la brioche. 

Laissez lever 45 minutes dans un endroit chaud. Faites cuire 30 minutes environ dans un four préchauffé à 180 degrés.

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 00:44

Des Bagels j'en fais très souvent, ma recette comme j'ai appris à la faire à Montréal. Les enfants de passage ont adoré.

bagels-1w.jpg

Mon partenaire Farin'Up pour cette recette

Sans titre

Ingrédients pour environ 10 bagels

500g de farine 

250ml d'eau

95 g de miel

42,5 g d'huile

6,5 g de levure de boulanger ou 20 g de levure fraiche

10 g de sel

1 oeuf

Vous pouvez si vous le souhaitez, rajouter de la cannelle à la pâte et des raisins secs

 Des graines de tournesol, pavot et sésame Farin'Up

bagels-2w.jpg

Préparation

Mélangez les éléments secs, ajoutez la levure une fois gonflée

Fouettez l'oeuf, ajoutez l'huile et le sucre et ajoutez aux éléments secs.

Pétrir 20 minutes à la main ou au robot avec le crochet.

Laissez lever la pâte.

Façonnez des boules de 100 g.

Faire un trou en leur milieu pour donner la forme bagel.

Faites pocher dans l'eau bouillante 1 à 2  minutes chaque bagel. Attendre que les bagels remontent à la surface.

Déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et les recouvrir de graines de sésame, pavots.

Mettre au four à 230 degrés.


bagels-3w.jpg 

Se déguste en accompagnement sucré ou salé. Mais le vrai bagel se consomme avec du fromage Philadelphia et une tranche de saumon fumé. Ensuite viennent les différentes associations gourmandes selon les goûts de chacun.

La petite historie du "Bagel"

Tout commence en 1683. Le roi Jean III Sobieski de Pologne envoie la cavalerie pour repousser l'invasion turque aux portes de Vienne. Pour remercier le roi d'avoir ainsi sauvé l'Autriche, un boulanger décide de rendre hommage à sa bravoure en façonnant  un pain en forme de cercle pour donner  la forme d'un étrier, le roi passant pour un excellent cavalier.
Or, en autrichien, le mot "étrier" se prononce "beugel". 

Au début du XXe siècle, les immigrants juifs d'Europe de l'Est (les Ashkénade) qui rejoignent l'Amérique apportent le Bagel dans leurs valises. Le petit pain apparaît d'abord à New-York, puis à Chicago. Il se répand rapidement sur le continent et est définitivement adopté par la population américaine. Le bagel a également franchi la frontière pour se retrouver au Canada ou il est également très apprécié. À Montréal, la boulangerie la plus connue est la boulangerie Fairmount qui existe depuis plus de 100 ans et qui produit des bagels qui n'ont rien à envier à ceux de New York.

Partager cet article

Repost0
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 23:42

C'est sur le site d'Iza, Sucre en grains, que j'ai découvert cette recette de petites brioches. Évidemment je l'ai vu également sur d'autres sites de copines blogueuses car ces petites brioches plaisent beaucoup.

Facile à réalsier grâce aux photos d'Iza. Un site que je conseille à celles qui ne le connaisse pas. Les enfants se sont régalés.

 brioches-diamant-1w.jpg

Ingrédients

270 g de farine

35 g de sucre

20 de levure de boulanger fraîche

13 cl de lait tiède

1 oeuf

50 g de beurre

1/4 c à c de sel

1 oeuf pour dorer les brioches

Sucre glace

 brioches-diamant-4w-copie-1.jpg

Préparation

Dissoudre la levure dans un peu d'eau tiède.

Dans le bol de votre robot, verser la farine, le sel et le sucre et mélanger avec le crochet pétrisseur. Ajoutez la levure et mélanger de nouveau. Battre l'oeuf avec le lait et ajouter tout en continuant de pétrir. Ajouter petit à petit le beurre coupé en morceaux et pétrir 5 minutes.

Mettre le pâton dans un saladier recouvert d'un linge (propre) et laisser pousser dans un endroit chaud. Le pâton doit doubler de volume.

Préchauffer votre four à 180°

brioches-diamant-3w.jpg

Dégazer la pâte et partager la en pâtons de 80g environ. Etaler un premier pâton en un rectangle sur un plan de travail fariné. Couper des bandes en diagonales  en laissant un espace de pâte de chaque côté. Rouler ensuite la pâte dans le sens de la longueur. Vous obtenez un petit boudin et rouler le en escargot. Refaire l'opération jusqu'à épuisement des pâtons.

Placer les brioches sur votre Silpat ou du papier sulfurisé et badigeonner les avec le jaune d'oeuf et laisser les pousser de nouveau pendant 45mn environ. Faire cuire entre 15 et 20mn. Saupoudrer de sucre glace après les avoir laisser refroidir et régalez vous.

brioches-diamant-2w

J'ai tartiné un des pâtons avec de la pâte à tartiner bio, surtout pas de la N..., un délice.

Partager cet article

Repost0
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 10:41

Une brioche qui a fait le tour de la blogosphère, ici chez Chrystelle et ici  chez Iza, et sur d'autres sites également. Sa forme originale fait penser aux cheminées de fée des Capadocce comme le dit si bien Iza.

 brioche-cheminees-1w.jpg

Ingrédients

Pour la brioche

270 g de farine

35 g de sucre roux

20 de levure de boulanger 

130 ml de lait tiède

50 g de beurre mou

1 oeuf battu 1/4 cc de sel

Pour la garniture

30 g de beurre fondu

sirop d'érable

1 CS de cassonade

 

Graines de sésame et pavot

 

 brioche-cheminees-2w.jpg

Préparation

Dissoudre la levure dans le lait tiède.

Mettre tous les ingrédients sauf le beurre dans le bol de votre robot, puis pétrir pendant 10 mn. Ajouter ensuite le beurre coupé en morceaux et pétrir encore 5 mn. Disposer la pâte dans un saladier, couvrir d'un torchon (propre) et laisser pousser pendant 1h00 dans un endroit tempéré.

Ensuite, dégazer la pâte puis la diviser en 4 boules de poids égal. Étaler une première boule puis la badigeonner de beurre préalablement fondu avec le sucre. Faire de même pour les autres boules en les superposant les unes sur les autres et en les badigeonnant avec le mélange cassonade et sirop d'érable sauf la dernière (celle du dessus).

Étaler ensuite le tout en un grand rectangle assez fin puis tracer des encoches espacées de 3 cm des deux côtés du rectangle et découper 8 bandes.

brioche-cheminees-3w.jpg

Rouler chaque bande en escargot puis les disposer dans le moule. Badigeonner le dessus de la brioche avec le reste du mélange sirop d'érable cassonade et quelques graines de sésame et pavot.

Couvrir le moule avec le torchon et laisser lever encore 45 mn. Préchauffé le four à 180° (th.6/7) puis mettre à cuire pendant 30 mn. Une fois cuit, la démouler et la mettre à refroidir sur la grille.

Avec cette recette, je participe au petit concours de LLysa

83936117_p.jpg


 

Cappadocia_4.jpg

 

Cheminées de fée en Cappadocce

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 00:00

Aussiôt en meilleure forme et hop en cuisine. Après la Galette que j’ai testée cette année au chocolat, un autre test, la brioche provençale aux fruits confits. Une réussite que nous avons beaucoup appréciée.

 brioche-rois-1w.jpg

 

Ingrédients
500 g de farine

3 oeufs
100 g de sucre
180 ml de lait

100 g de beurre ramolli
1 pincée de sel
20 g de levure fraîche
2 c à s de fleur d’oranger

orange, cerise et angélique confites

Sucre en grains

1 oeuf battu

brioche-rois-3w.jpg

Préparation

Diluer la levure avec un peu d’eau. 

Dans le bol du robot, mettre la farine, le sel, les oeufs, le sucre et délicatement sur le tour la levure délayée, le lait, la fleur d’oranger et pétrir quelques minutes avec le crochet de façon à obtenir une pâte homogène.

Ajoutez le beurre et pétrir de nouveau jusqu’à ce que le beurre soit complètement incorporé et que la pâte soit bien lisse. Environ 15mn

Laissez ensuite pousser 2 heures recouvert d’un torchon ou de la toile Silpat dans un endroit tempéré. Au bout de ce temps dégazer la pâte et la laisser au moins 2 heures au réfrigérateur.

Former ensuite une boule avec la pâte et fleurer légèrement avec un peu de farine. Pratiquer un trou en son centre avec un doigt replié et progressivement agrandir le trou en essayant de former un anneau bien régulier d’un diamètre de 10 cm environ,

Déposer la brioche façonnée sur le Silpat (ou un papier cuisson), placé sur une plaque à pâtisserie.

brioche-rois-2w.jpg

Badigeonner d’oeuf battu et laisser lever de nouveau au moins 2h en fonction de la température de la pièce. Décorer de fruits confits et de sucre en grains.

Faire cuire de 25 à 30mn dans un four préchauffé à 180°.

 

 

Partager cet article

Repost0
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 00:03

Aujourd’hui, nous fêtions Noël avec un goûter en compagnie des enfants du soutien scolaire. J’agis en bénévole auprès de la MJC à la commission d’accompagnement à la scolarité. Je voulais leur faire une surprise et ayant vu ce magnifique Santa Claus sur la blogosphère ici et à l’origine ici depuis un moment je me suis dit pourquoi pas faire une surprise à ce goûter!. Le résultat est superbe et la brioche était absolument délicieuse. Les enfants ont vraiment aimé.

J’ai presque fait un copier-coller de la recette de Sandrine

Santa.jpg

Pâte à brioche

Ingrédients
180 ml de lait
2 oeufs
80 g de sucre
500 g de farine
1/2 c à c de sel
1 sachet de levure sèche ou 20 g de levure fraîche
100 g de beurre ramolli

Dorure
1 jaune d'oeuf + colorant rouge (pour les parties colorées)

Finition
Sucre perlé
Sucre glace(pour la barbe, le pompon,...) 
2 raisins secs pour les yeux
 

Préparation

Versez le lait tiédi dans le bol du robot et ajouter la levure. Mélangez, puis 

ajoutez le sucre, les œufs, la farine et le sel, et pétrir quelques minutes avec le crochet.

Ajoutez le beurre et pétrir de nouveau jusqu’à ce que le beurre soit complètement incorporé et que la pâte soit bien lisse. Environ 15mn

 Laissez ensuite pousser 1 heure recouvert d’un torchon ou de la toile silpat dans un endroit tempéré. 

Découper le pâton aux 2/3,  1/3 environ.

Sur une surface légèrement farinée, façonner la tête du Père Noël  et le bonnet en un triangle allongé aux coins arrondis.

Découpez les deux extrémités du deuxième pâton. Le façonner et l’aplatir pour lui donner la forme d’une barbe puis à l’aide de ciseaux détaillez en bande de 1cm de large environ et enrouler chacune des bandes pour lui donner du relief.

brioche-pere-noel fab

Avec le reste de pâte, façonnez, la bouche, la moustache, les sourcils, le bord du bonnet, ainsi que 2 boules (une pour le nez et une pour le pompon du bonnet). Terminez par deux autres petites boules pour les yeux au milieu desquels vous enfoncez un raisin sec. Faire un revers au bonnet.

Mélangez un partie du jaune d'oeuf avec du colorant rouge, et passez le pinceau sur les parties à colorer. Dorez le reste de la brioche avec le jaune d’oeuf restant et décorez avec du sucre perlé.

Laissez lever 40 min à 1 heure selon la température de la pièce puis enfournez à 180° pendant 15 à 20mn.

 brioche-pere-noel-1w.jpg

Lorsque la brioche est refroidie saupoudrez de sucre glace.

Une brioche moelleuse et fondante.

brioche-pere-noel-2w

Pour les étapes détaillées : ici et ici.

La petite histoire du Père Noël

Le père Noël est une version américanisée du saint Nicolas européen. Il s'appelle là-bas Santa Claus (évolution de « saint Nicolas » en néerlandais) et fit son apparition au XIXe siècle. Le terme « père Noël » apparaît plus tardivement en France, au milieu du XXe s. Santa Claus ou père Noël, sa fonction principale est de distribuer des cadeaux à tous les enfants sages durant la nuit de Noël (du 24 au 25 décembre).

Le père Noël est aussi largement inspiré de Julenisse, un lutin païen scandinave qui apporte des cadeaux aux enfants, à la fête du milieu de l'hiver, la «Midtvintersblot» ou «Jol». De Julenisse, le père Noël a gardé la barbe blanche, le bonnet et les vêtements scandinaves.

Même si le mythe peut varier fortement d'une région à l'autre, notamment à cause du climat du 25 décembre qui peut aller du plein hiver dans l'hémisphère nord au plein été dans l'hémisphère sud, on l'imagine généralement comme un gros bonhomme avec une longue barbe blanche, habillé de vêtements chauds de couleur rouge avec un liseré de fourrure blanche ; il habite dans un pays nordique (recouvert de neige) et des lutins l'aident à préparer les cadeaux. Il effectue la distribution à bord d'un traîneau volant tiré par des rennes (ou sur une planche de surf en Australie). Il entre dans les maisons par la cheminée (s'il y en a une) et dépose les cadeaux dans des chaussons disposés autour du sapin ou de la cheminée (France), dans des chaussettes prévues à cet effet accrochées à la cheminée (Amérique du Nord), ou tout simplement sous le sapin de Noël.

Histoire
Saint Nicolas ou Nicolas de Myra, le personnage qui a servi de source d'inspiration au père Noël, aurait vécu au IIIe siècle au sud de la Turquie actuelle près d'Antalya. Il était évêque de Myra. Il fut contemporain de la dernière vague de persécutions et du Concile de Nicée, moment important du christianisme. Selon la légende, il aurait sauvé de la mort 3 enfants. À partir du XVIe siècle, la légende du saint s'enrichit avec le personnage du Père Fouettard qui donne des coups de fouets aux garnements. Ce personnage disparaît dans le passage au mythe de Santa Claus.

Au XIe siècle sa dépouille est volée par des marchands italiens mais ils laissent sur place un morceau de crâne et de mâchoire. Rapportée à Bari dans le talon de la Botte, la relique produirait des miracles.

En Europe, les rituels liés à l'approche de l'hiver sont ancestraux. Un tradition païenne voulait que pour exorciser la peur de l'obscurité les jeunes hommes se grimaient et allaient de maisons en maisons pour quémander des offrandes. Le vieux présidait ce cortège, il est appelé Noël dès le XIIe siècle en France. Au Moyen Âge, l'Église catholique veut remplacer les figures païennes par des saints. saint Nicolas, qui selon la légende aurait sauvé de la mort trois enfants, est alors présenté comme le saint protecteur des enfants. En mémoire, le 6 décembre de chaque année, un personnage, habillé comme on imaginait que saint Nicolas l'était (grande barbe, crosse d'évêque, mitre, grand vêtement à capuche), va alors de maison en maison pour offrir des cadeaux aux enfants sages.

santa6.jpg

À la Réforme, les protestants luthériens, qui rejettent le rôle patronal des saints, remplacent saint Nicolas par l'enfant Jésus (le Christkindl allemand). C'est au Pays-Bas que saint Nicolas se transforme après la Réforme en un personnage semi-laïc, Sinter Klaas. Étrangement, au Canada, les francophones catholiques utiliseront longtemps ce personnage de l'enfant Jésus, alors que Santa Claus se chargera de distribuer des cadeaux aux petits anglophones. De même, bien avant la popularisation du père Noël, les catholiques français attribuaient au Petit Jésus les cadeaux de la nuit de Noël.
Au XVIIIe siècle, les souverains allemands entament un processus de laïcisation, ils remplacent les figures chrétiennes par d'anciens symboles germaniques. C'est le retour du petit peuple des fées, des elfes et du vieil homme de Noël (Weihnachtsmann) qui distribue en traîneau des sapins décoré de cadeaux.

Parallèlement les États-Unis adoptent la coutume néerlandaise de fêter la Saint-Nicolas. Ce sont en effet les Hollandais qui fondent la Nouvelle-Amsterdam au XVIIe siècle, qui deviendra New York quand elle sera prise par les Anglais. Après la guerre d'Indépendance, ses habitants se souviennent de leurs racines hollandaises et Sinter Klaas revient par la littérature et les illustrateurs. Il s'agit alors d'un vieillard à barbe blanche portant un manteau à capuchon. Moralisateur, il récompensait les enfants sages et punissait les dissipés.

73596-004-48BAF2BE.jpeg

Progressivement, cette « fête des enfants » est rapprochée de la célébration de la nativité.

En 1822, le pasteur américain Clement Clarke Moore publie un poème, « A Visit from St Nicholas », qui présente saint Nicolas comme un lutin sympathique, fumant la pipe, dodu et souriant, qui distribue les cadeaux en se déplaçant sur un traîneau tiré par huit rennes. Ce poème a joué un rôle important dans l'élaboration du mythe actuel. Publié pour la première fois dans le journal Sentinel de New York le 23 décembre 1823, il fut repris les années suivantes par plusieurs quotidiens américains, puis traduit en plusieurs langues et diffusé dans le monde entier.

C'est vers 1850 que le passage de la célébration de la Saint Nicolas à celle de Noël se fixe en Angleterre, en lien avec Charles Dickens et ses « Livres de Noël ».

En 1860, le journal new-yorkais Harper's Illustrated Weekly représente Santa Claus vêtu d'un costume rouge orné de fourrure blanche et d'une large ceinture de cuir. Pendant près de 30 ans, Thomas Nast, illustrateur et caricaturiste du journal, illustra par des centaines de dessins tous les aspects de la légende de Santa Claus et donna au mythe ses principales caractéristiques visuelles : un petit bonhomme rond, en noir et blanc, la pipe au bec comme un Hollandais, recouvert de fourrure. C'est également Nast qui, dans un dessin de 1885, établit la résidence du père Noël au pôle Nord. Cette idée fut reprise l'année suivante par l'écrivain George P. Webster.

linesandcolorscom.jpg

En 1931, Santa Claus prit une nouvelle allure dans une image publicitaire, diffusée par la compagnie Coca-Cola. Le dessinateur Haddon Sundblom donna au personnage un ventre rebondi, un air jovial, son costume rouge (couleur fétiche de la société, alors que la couleur originelle du Père Noël était le vert) et une attitude débonnaire. Pendant près de trente-cinq ans, Coca-Cola diffusa de tels portraits de Santa Claus dans la presse écrite.

 1963.jpg

En France, les catholiques, qui depuis longtemps s'échangeaient des petits cadeaux le soir de Noël en l'honneur de la naissance du Christ, résisteront longtemps au « père Noël », patronyme qui désignera le personnage popularisé en France par les Américains à la fin de la 2e Guerre Mondiale.

Aujourd'hui Santa Claus est également utilisé le 25 décembre, dans des pays n'ayant pas de tradition chrétienne, tels que la Chine, comme outil de vente et comme occasion de faire des cadeaux, de décorer la ville et de réunir la famille.

Anecdotes
Le lieu d'habitation du père Noël est très controversé. Selon les Norvégiens il habite à Droeback, à 50 km au sud d'Oslo. Pour les Suédois, c'est à Gesunda, au nord-ouest de Stockholm. Les Danois sont persuadés qu'il habite au Groenland alors que les Américains le logent à NorthPole en Alaska. En 1927 les Finlandais ont décrété que le père Noël ne pouvait pas vivre au Pôle Nord car il faut qu'il nourrisse ses rennes, sa résidence était donc en Laponie, au Korvatunturi.

Malheureusement cette région est un peu isolée, ils l'ont donc fait déménager près de la ville de Rovaniemi. La Sibérie revendique également cet honneur, mais il y a sans doute confusion avec Ded Moroz, le cousin russe du Père Noël qui est fêté le 7 janvier avec sa fille Snegourotchka. Dans le Pacifique sud, l'île Christmas se revendique également comme une résidence secondaire du Père Noël. La Turquie, qui a gardé des reliques de Saint Nicolas dans la très touristique région d'Antalya, est aussi de la partie.

Le père Noël a 8 rennes. Rodolph, le dernier a été créé par le poète Robert L. May, en 1939. Il a un nez rouge lumineux. En anglais : Dasher, Dancer, Prancer, Vixen, Comet, Cupid, Donder, Blitzen et Rudolph. (source:http://www.cyber-noel.com/pere-noel/Histoire-du-pere-noel-1-32.htm)


Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : La cuisine de Jackie
  • : Enfin je me décide à créer mon propre blog. Certes ils sont nombreux sur la toile. J'espère que vous apprécierez ma cuisine, simple avec des produits de qualité pour toutes les occasions. Se retrouver autour d'une table reste un moment propice au partage et à l'échange. De retour en France après une vingtaine d'années passées au Québec, associée aux voyages que j'ai eus la chance de faire, ma cuisine est un mélange de saveurs appréciée de ma petite famille et de mes amis.
  • Contact

Partenariats

Conseillère en loisirs culinaires 

log Demarle2

Le nouveau catalogue Automne/Hiver est arrivé

pour le consulter en ligne

 

 98556114 o

 

journaldesfemmes-120 

 log 750gr

 badge-2-white-160x82

 

10415711 718428101532469 5645812239669258792 n

 

GIF-J Y serai-120

logo bdc blogs

button_large_red.png

blogotheque

 

log 750-grammes

 

cv-logo

 

yummy magazine

 E-gastronomie

Prixalerte

spécialités régionales et 

cadeaux gourmands

 Sans titre

Logo EDP fond gris

case vanille

logo home

logo-terre-exotique

Corporate Logo without claim copie

Capture d cran 2012 03 02 16.33.48

riso Gallo logo

 

logo

birambeau

 

logo.jpg

 

logo

logo2-copie-1

 

Miel Cretet

Miel des Chefs

logo-terre2crete

gout-et-nature50

 

medaillon-titre-muroiseconfiture

 

 stdalfour

ooapin-1

tasse-et-assiette-logodef120px

logo-1

Recherche

Pages