Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 14:49

Comme chaque année je me suis mise à jouer la fourmi pour l'hiver et après avoir réalisé des confitures de griottes et de cerises, c'était au tour de la confiture d'abricots  que mes enfants adorent. Après avoir associé l'abricot au romarin, j'ai voulu lui ajouter une autre touche provençale en intégrant de la lavande. Je peux vous dire que le goût est absolument divin et bubtil.

confiture-abricot-lavande-2w

Ingrédients

Confiture d’abricots pour 20 pots de 250g

5kg d’abricots Bergeron

2kg de sucre spécial confiture allégées

1 c à c de fleurs de lavande bio

confiture-abricot-lavande-3w

Préparation

Rincez, dénoyautez et coupez les abricots en morceaux. Puis mettez les dans un grand faitout, recouvrez avec le sucre, laissez macérer 1 heure. Mettez ensuite à cuire à feu vif jusqu'à ébullition en remuant fréquemment. Ajoutez la lavande et laissez cuire encore 10mn.

 

confiture-abricot-lavande-1w

Remplissez ensuite des pots stérilisés à ras bord. Couvrez les aussitôt et retournez-les pendant 3mn.

La petite histoire de l'abricot

Repost 0
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 10:33

C'est la saison de la floraison des Sureaus, un très bel arbre dans mon jardin que cette année j'ai voulu mettre à l'honneur en cueillant ces magnifiques ombelles odorantes pour réaliser de délicieuses gourmandises. Dame nature nous offre des petites merveilles que nous pouvons cuisiner, encore faut-il les connaître car nombreuses sont les plantes comestibles sans oublier leurs vertus médicinales.

sureau-1w-vin-sirop-gelee.jpg

Vin de sureau

Une quinzaine d'ombelles de sureau

1 l de vin blanc sec (pas de la piquette)

25cl d'eau de vie de fruits

200g de sucre

Préparation

Nettoyez les fleurs de Sureau en les secouant pour faire partir les petites bestioles, puis détachez chaque fleur de la tige ou enlever chaque fleurs avec vos doigts.

Mettez les fleurs avec le vin dans un bocal et laissez macérer pendant 3 jours dans un endroit frais en mélangeant régulièrement. Filtrez et essorez les fleurs avec les mains pour en extraire le jus.  Ajoutez le sucre et l'eau de vie,  bien mélanger et puis mettez en bouteille. Conservez ce vin de sureau dans un endroit frais dans une cave et  l'abri de la lumière au moins 6 mois avant de le déguster bien frais.

 sureau-2w-vin.jpg

Pour 1l de sirop de sureau

1 l d'eau bouillante

20 fleurs de sureau (en bouquets, de taille moyenne)

1 citron

750g de sucre en poudre

Préparation

Nettoyez les fleurs de Sureau en les secouant pour faire partir les petits insectes qui pourraient s'y trouver, puis détachez chaque fleur de la tige et mettez-les dans un grand saladier. Faites bouillir l'eau et versez sur les fleurs. Ajoutez le jus de citron et laissez macérer à température ambiante en remuant de temps en temps pendant trois jours. Filtrez, ajoutez le sucre au mélange et portez à ébullition et maintenir à petits bouillons 2 à 5 minutes. Laissez refroidir. Portez de nouveau à ébullition et versez dans des bouteilles à l'aide d'un entonnoir.

 sureau-3w-sirop.jpg

Ce sirop de sureau pourra servir pour réaliser un granité par exemple, sucrer des fraises, aromatiser un verre de champagne etc…

 

Gelée de fleurs de Sureau.

Une gelée à la saveur parfumée et délicate qui rappelle étrangement la litchi, ce petit fruit exotique si parfumé.

Prendre des fleurs fraichement cueillies et à maturité.

150 g de fleurs de Sureau

1,5l d'eau

1kg de sucre

1 jus de citron 

5g d'agar agar

Préparation

Egrainez les fleurs de Sureau dans un saladier en enlevant les tiges. Recouvrez d'eau bouillante et couvrez le saladier avec du film alimentaire. Réservez pendant 3 jours, Filtrez ensuite au travers d'une passoire fine, ajoutez le jus de citron. Versez le tout dans un faitout, ajoutez le sucre et l'agar agar et porter à ébullition pendant 5 à 7mn.

Écumez et versez dans des pots stérilisés, fermez les pots et retournez les. 

sureau-4w-gelee.jpg

 

Avec ma gelée de Fleurs de Sureau, je participe au concours confitures du très joli blog

" La gourmandise est un joli défaut"     

 Sans-titre7

La petite histoire du Sureau

 Contes et légendes vont bon train concernant le sureau. Il faut dire qu'autrefois cet arbre aux mille vertus avait mauvaise réputation. Serait-ce parce que Judas selon la légende se serait pendu à un Sureau ? Toujours est-il que dans mes souvenirs d'enfance me revient l'interdiction de toucher les petites baies rouges, celles-ci étant considérés comme du poison, alors que je sais maintenant que l'on peut en faire d'excellentes gelées, sirop etc. Les oiseaux quant à eux ne s'y trompent pas car ils sont très friands de ces petites baies rouges.

 Sambucus_nigra1.jpg

Sureau vient du nom latin Sambucus dérivé du grec "sambuca", petite flûte que les petits bergers taillaient dans le bois tendre du sureau. Les branches de sureau contiennent à l'intérieur une fibre tendre ou moelle facile à extraire pour réaliser un tube et réaliser ainsi, des instruments de musique. Le "sambuk" désignait également en Grèce une harpe triangulaire.Dès l'antiquité, au IIe siècle de notre ère, Galien médecin grec recommandait le sureau contre les catarrhes (inflammation des muqueuses) et les excès de mucus. En effet, quelques siècles auparavant, Pline l'Ancien lui attribuait les mêmes propriétés. Le savoir grec a également voyagé vers l'Asie et le sureau fut intégré à la pharmacopée de la médecine ayurvédique (Inde).

sureau
Le peuple amérindien attribuait les mêmes propriétés au sureau. Ils s'en servaient pour calmer les coliques des bébés, les maux de dents, les rhumatismes et les affections respiratoires. Lors de cérémonie, les grains de maïs étaient trempés dans le sureau avant d'être semés.

 
sureausirop-de-baies-de-sureau-bio.jpg


Au Moyen Âge, on a utilisé l'eau de sureau (eau dans laquelle on a fait macérer des fleurs) pour éclaircir le teint et atténuer les taches de rousseur. On utilisait les fleurs et les fruits pour fabriquer des boissons rafraîchissantes, et au printemps afin de purifier l'organisme des toxines accumulées durant l'hiver, on en buvait de grande quantité.
sureau
Les fleurs de sureau sont également appelées la "vanille du pauvre", tant leur parfum est puissant.

 


sureaupanier-fleurs-sureau.jpg
 

 

Quant aux enfants, ils utilisaient le bois pour confectionner des sifflets, des mirlitons, des canons. La suite ici


Repost 0
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 22:08

Un été famille et fourmi pour moi. Je continue avec ma série de confitures et en ce moment c'est la pleine saison des abricots, profitons en pour faire des réserves pour l'hiver et le fait maison c'est tellement bon et en plus les enfants pourront également en profiter.

 confiture-abricot-1w.jpg

Ingrédients pour 12 pots

3 kg d'abricots

1 gousse de vanille

1,8 kg de sucre

10 g d'agar agar

1 jus de citron

confiture-abricot-3w.jpg

Préparation

Rincez, dénoyautez et coupez les abricots en morceaux. Puis les mettre dans un saladier, ajouter par dessus le jus de citron, la gousse de vanille ouverte ou vous aurez gratté les petites graines et recouvrir avec le sucre, laisser macérer 1 heure. Mettez ensuite à cuire à feu vif jusqu'à ébullition. Écumer et cuire encore 15mn et ajoutez l'agar agar qui va permettre à votre confiture d'être un peu plus figée car j'ai mis moins de sucre. Surveiller la cuisson: le truc habituel: un peu de confiture doit figer rapidement sur une assiette.

confiture-abricot-2w.jpg

Mettre en pots et retournez les pour refroidir.

La petite histoire de l'abricot

L'abricot et la pêche sont les deux fruits à noyaux du genre Prunus originaires de Chine.

Des abricotiers sauvages poussent dans la chaîne de montagnes des Tian shan, d'Asie Centrale  ( Kirghizstan et Xinjaing en Chine) et dans diverses régions de Chine (Gansu, Hebei, Henan, Jiangsu, Liaoning, Nei Mongol, Ningxia, Qinghai, Shaanxi, Shandong, Shanxi, Sichuan) ainsi qu'en Corée et au Japon.

L'abricotier est cultivé en Chine depuis 2000 ans (Hu Shiuying, Harvard Univ, 2005). En raison de cette culture ancienne sur de vastes zones à l'ouest et au nord du territoire chinois, il est difficile de déterminer sa distribution d'origine exacte, car on ne peut savoir quelles sont les formes vraiment sauvages et celles échappées des cultures.

apricots.jpg

L'introduction de l'abricotier au Proche-Orient s'est faite à travers l'Iran et l'Arménie, aux alentours du premier siècle avant notre ère. Les Grecs puis les Romains ne prirent connaissance de l'abricotier qu'à cette époque. Inconnu du temps de Théophraste  (-372, -288), ce n'est qu'au 1er siècle  qu'on trouve des mentions de ce fruit dans les textes  : le médecin grec Dioscoride  l'appelle Mailon armeniacon « pomme d'Arménie » et Pline  fait une allusion obscure à une variété portant le nom de praecocium(précoce).

La dénomination en latin scientifique de armeniaca a été utilisée la première fois par le naturaliste suisse Gaspar Bauhin  (1560-1624) (dans Pinax Theatri Botanici). La croyance en une origine arménienne fut entérinée par Linné  qui baptisa l'espèce Prunus armeniaca (1753). Cette erreur s'est perpétuée en Occident jusqu'au XXe siècle . D'après De Candolle (Origine 1882), ce serait le botaniste Josepjh Decaisne  (1807-1882) qui serait le premier à avoir soupçonné l'origine chinoise de l'arbre. Il avait reçu des échantillons du Dr Bretschneider d'abricots sauvages "des montagnes de Pékin" « Le fruit est petit ... sa chair est jaune rougeâtre, d'une saveur acide, mais mangeable » et d'abricots cultivés aux environs de Pékin, deux fois plus gros et semblables à nos abricots.

6a00d8341d1d7953ef0115710cd61e970b-800wi.jpg

Au début de notre ère, quelques centaines d'années après son arrivée en Arménie, la culture de l'abricotier était bien établie en Syrie, Turquie, Grèce et Italie.

L'abricotier aurait été introduit en France par deux voies  :
- d'une part en provenance d'Italie par la vallée de la Loire. Le roi René d'Anjou  (1409-1480) qui hérita du rpyaume de Naples  en 1435 ramena d'Italie ce fruitier dans sa région natale, où il prit le nom d'"abricotier" vers 1560.
- d'autre part en provenance d'Espagne par le Roussillon. On ne sait pas quand l'introduction s'est faite mais probablement entre le moment où Narbonne fut occupée par les Sarrasins (en 715) et celui où le Roussillon fut rattaché à la couronne de France (en 1659).
Les descendants des abricotiers de la vallée de la Loire, cultivés dans le Vaucluse et la vallée du Rhône, présentent les caractéristiques du phylum européen  : une amande douce, l'autofertilité et une faible exigence au greffage. Les descendants de la population d'abricots du Roussillon possèdent eux les caractéristiques du phylum Nord Africain  : une amande amère, l'autostérilité et de fortes exigences au greffage.

La culture de l'abricotier ne s'établira véritablement en France que trois siècles plus tard ; c'est à peu près à la même époque que les missionnaires espagnols l’implanteront dans le Sud de la Californie, où il sera rapidement adopté.

abricot.jpg

En Afrique du nord, on retrouve plusieurs variétés, deux (paviot et rosé) en Algérie dans le seul massif de l'Aurès, l'une à N'Gaous, ouest de l'Aurès, l'autre à Menaa au centre de l'Aurès (wilaya de Batna) . La variéte de Menaa est unique au Monde par sa blancheur et sa tache rouge. La fête de l'abricot est célébrée à N'Gaous chaque 19 juin. N'Gaous a démarré dans les années 1970 une industrie de jus d'abricot qui, face à l'insuffisance de l'arboriculture, s'est reconvertie dans un ensemble plus large de jus de fruits, surtout d'orange, dont le nom "N'Gaous" est devenu synonyme (dans les années 2000).(Wikipédia)

Repost 0
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 15:27

Il y a très longtemps que je n'avais pas réalisé de confiture de cassis. C'est un fruit que j'apprécie beaucoup tant son arôme est puissant. 

 confiture-cassis-1w.jpg

Ingrédient

2.5 kg de cassis

1 kg  de sucre à confiture

2 verres d'eau

 

Préparation

Lavez le cassis. Mettez-le dans une bassine à confiture ou un grand faitout sur feu moyen, avec 2 verres d'eau et remuer en écrasant les grains pour les faire éclater. Faites cuire ainsi pendant 10 mn puis passez le tout au moulin à légume grille fine.

confiture-cassis-3w.jpg
Ajoutez ensuite le sucre au coulis obtenu. Portez à ébullition et laissez cuire à petit feu pendant 15 mn environ.

confiture-cassis-2w.jpg

Remplir ensuite les pots stérilisés et laissez refroidir à l'envers.

La petite histoire du cassis

Le cassis était inconnu des anciens Grecs et Romains.

Le premier témoignage sur l'action thérapeutique des feuilles de cassis est celui d'Hildegarde de Bingen , haute figure spirituelle du XIIe siècle, qui les recommande en onguent pour guérirla goutte. Les feuilles fraîches sont également utilisées frottées contre les piqûres d’insectes.

Hildegard_von_Bingen.jpg

À partir du XVIe siècle, il est cultivé dans l’ouest de la France et dans le val de Loire sous le nom de « cassetier des Poitevins » ou « poivrier ».

En 1571, Gaspard Bauhin, botaniste du xvie siècle, rapporte que le cassisier est cultivé comme fruit de table.

Le cassis fut très vite auréolé d'une solide réputation médicinale (vertus notamment stomachiques et diurétiques), les Français le considérèrent au xviiie siècle comme une véritable panacée (contre les migraines, les fièvres et les rhumatismes) et beaucoup en plantèrent un pied dans leur jardin

En 1712, l'abbé Pierre Bailly de Montaran, habitant Bordeaux, écrivit un ouvrage intitulé «Les propriétés admirables du cassis».

Une grappe de cassis

En 1841, après un voyage à Paris, où il s'étonne de la renommée du ratafia de Neuilly, Auguste-Denis Lagoutte produit à Dijon la première liqueur de crème de cassis, connue aujourd'hui dans plusieurs pays.

lejay-lagoute_15.jpg

Dans les années 1980, les exploitations agricoles françaises en difficulté cherchèrent à se diversifier. Les Hautes Côtes de Bourgogne ayant réussi à mécaniser la récolte et l'entretien du cassis, d'autres régions se mirent à le planter. Un peu plus tard, en Bourgogne, ce furent en majorité des agriculteurs de la plainede la Saône qui choisirent cette production.

blackcurrant01.jpg

Les rendements de ces nouvelles plantations étant nettement supérieurs à ceux des terrains peu profonds et caillouteux des Hautes Côtes, les agriculteurs pionniers de l'évolution de cette culture traditionnelle eurent de plus en plus de mal à rentabiliser leur production. D'autre part la surface de la culture du cassis diminua au fil des années au profit de celle de la vigne qui reprenait ses droits, propulsée par l'obtention des AOC "Hautes Côtes de Nuits" et "Hautes Côtes de Beaune". L'évolution générale des structures agricoles fit que les petits champs de cassis en culture traditionnelle disparurent en même temps que les "petits paysans". Aujourd'hui, si le noir de bourgogne n'a pas tout à fait quitté son berceau, il est allé plus loin voir d'autres terroirs. (Wikipédia)

Repost 0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 00:00

Les groseilles sont mûres. J'ai un groseiller dans le jardin et j'ai pu faire deux pots de confiture plus une tarte.

confiture-groseille-1w.jpg 

Ingrédients

1 kg de groseilles

750g de sucre

 

Préparation 

Laver les groseilles, les verser dans un faitout avec un petit verre d'eau. Faire chauffer. Lorsque les groseilles ont éclaté, retirer la casserole du feu.

 confiture-groseille-2w.jpg

Passez les groseilles dans un moulin à légumes, ce qui permet de récupérer les pépins et les tiges.

 confiture-groseille-3w.jpg

Pesez le jus obtenu, remettre dans une casserole, et ajoutez le sucre à raison de 750 grammes de sucre pour 1 kg de jus.

Portez à ébullition, remuer jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de mousse en surface.

Versez dans des pots stérilisés, fermez les pots et laisser refroidir. La confiture va prendre une consistance plus épaisse en refroidissant.  

confiture-groseille-4w.jpg

À tartiner sur une bonne tranche de pain frais ou de brioche. 

Une recette simple que je fais depuis longtemps.

Repost 0
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 17:23

À la maison nous aimons beaucoup les saveurs exotiques, que ce soit en version sucrée ou salée. En voyant chez mon primeur habituel des Kiwis, l'idée de réaliser de la confiture m'a traversé l'esprit. On trouve le kiwi en jus, en pulpe, en confiture probablement mais je n'en ai jamais vu sous nos latitudes.

 confiture-kiwis-1w.jpg

Ingrédients

1,2kg de Kiwis bien mûrs

800g de sucre

1 jus de citron

1 gousse de vanille de Tahiti pour moi

 

Préparation

Eplucher les kiwis avec un couteau ou un éplucheur et les couper en morceaux.

Mettre le sucre et les kiwis dans un faitout et bien mélanger. Ouvrir la gousse de vanille et gratter l'intérieur, ajouter les petites graines à la préparation. Ajouter ensuite le zeste puis le jus de citron et laisser reposer pendant 1 heure environ, remuer de temps en temps.  

confiture-kiwis-3w.jpg

Égoutter ensuite les kiwis. Porter le jus à ébullition et cuire pendant 10 minutes à petits bouillon. Ajouter alors les kiwis et poursuivre la cuisson pendant 15 minutes toujours à à petit bouillon en écumant. Puis baisser le feu, et laisser cuire doucement jusqu'à bonne consistance.

confiture-kiwis-2w.jpg

Pour vérifier la cuisson de la confiture, déposer la valeur d’une cuillère à café dans une assiette. Si elle se fige, elle est cuite. Mixer alors légèrement la confiture .

Mettre la confiture en pot puis les retourner jusqu'à refroidissement.

À déguster sur des tartines de pain maison ou de brioches ou sur une galette au beurre Jules Destrooper.

La petite histoire du Kiwi

 Le kiwi fait partie de la famille des Actinidiacées, sorte de fruits qui poussent sur des lianes des Son nom botanique est « Actinidia Chinensis » « Actinidia Deliciosa ». C’est en 1750, qu’un jésuite français du nom de Chéron d’Incarville en mission en Chine qui en fit la description. Ce fruit « yang tao » ou aussi appelé groseille de Chine, sa chair rappelant celle de la groseille à maquereau mais également pêches des singes, poussait à l’état sauvage dans la forêt longeant le fleuve Yang Tsé et était cueilli par les chinois qui le consommaient et l’appréciaient.

Kiwis1 

 Vers la fin du XIXe siècles quelques pieds furent transférés dans les jardins botaniques européens mais personne n’éprouva un intérêt pour ce fruit. C, est seulement au XXe siècle que ce fruit va être cultivé de façon intensive d’abord an Nouvelle-Zélande. En effet, le Néo-zélandais Alexander Allison plante chez lui des graines que lui a rapporté en 1904 Isabel Fraser, une institutrice Néo Zélandaise qui professait en Chine et fut impressionnée par ce fruit appelé « Ichang gooseberry ». Les plantes donneront leurs premiers fruits en 1910. La plantation à grande échelle ne fut entreprise que dans les années 1940. Après de nombreuses sélections, le fruit se transforma peu à peu et on obtient des fruits de gros calibre (+ de 100 grammes), alors qu’à l’état sauvage, ils ne pèsent que 20 grammes.

Kiwi_-Actinidia_chinensis-_1_Luc_Viatour.jpg

À partir de 1953, le fruit cultivé par les Néo-Zélandais prend le nom de Kiwi, sa peau velue rappelant celle de l’oiseau du même nom et de surcroît emblème du pays. Sur les conseils de spécialistes en marketing le mot « Kiwi » a été adopté comme marque déposée en 1974.
kiwi
Aujourd’hui le kiwi se développe dans des pays comme les États-Unis, France, Italie, Espagne, Israël, Chili, Australie, Afrique du Sud, et la Russie. Les kiwis sont disponibles sur le marché à partir d’avril à décembre, mais sont plus abondants de Juin à Octobre. L’Italie est le premier producteur mondial avec 400 000 tonnes par années, secondée par la Nouvelle Zélande, viennent ensuite les autres pays comme la France 4e exportateur mondial et 2e au niveau européen, la Grèce, le Japon, Les États-Unis. La suite ici

Repost 0
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 21:06

C'est la saison des figues en ce moment et pour la première fois j'ai réalisé des confitures, que l'on pourra déguster pour accompagner un bon foie gras maison ou un mignon de porc par exemple ou une bonne tartine de pain maison.

confiture-figues-1w.jpg

Ingrédients

1 kg de figues noires mûres

600 g de sucre cristallisé

1 jus de citron jaune

1/2 gousse de vanille

2 g d’agar agar

Comme je mets moins de sucre, j’ajoute un peu d’agar agar en guise de gélifiant.

 confiture-figues-2w.jpg

Préparation

Lavez et essuyez les figues puis coupez les en 4. Mettre les fruits dans un faitout ouvrir la gousse de vanille et grattez là pour faire tomber les petite graines.Versez le jus de citron sur les figues et recouvrir avec le sucre cristallisé et laisser macérer au moins 12h couvert d’un torchon. Les figues vont rendre un peu d’eau. Mettre à cuire à feu moyen en remuant de temps en temps puis à partir de l'ébullition, 30 à 40 min en écumant régulièrement. Presque à la fin de la cuisson ajouter l’agar agar et laisser cuire encore un peu puis mixer légèrement afin d’éliminer en partie les gros morceaux.
Remplir les pots que vous aurez initialement ébouillantés avec la confiture chaude. Fermer les pots et les retourner jusqu’à refroidissement.

confiture-figues-3w.jpg

 

Petite histoire de la figue

Le terme «figue » est apparu au XIIIe siècle. Le mot vient du provençal figo qui l’a emprunté au latin ficus. Le nom latin vient possiblement de l’hébreu feg.

 

 

800px-Grappe_de_figues.jpg


La figue est le fruit du figuier. Cultivé depuis des millénaire le figuier est l’emblème du bassin méditerranéen. La figue est considérée de nos jours comme le plus ancien fruit comestible. On a découvert dans la vallée du Jourdain en 2006 neuf figues qui seraient vieilles de 11 400 ans.Vers -100 av JC, Pline mentionnait déjà la culture de vingt neuf variétés différentes. Phéniciens, Égyptiens, Crétois, Grecs et Romains, tous vénéraient cet arbre et le cultivaient. Les Corinthiens, eux, en glissaient dans les raisins qu'ils exportaient vers Venise, car elles étaient moins chères ; c'est de cette ruse que vient l'expression "mi-figue, mi-raisin".

Dès la fin du VIIIe siècle, il sera cultivé en France, notamment dans les vergers de Charlemagne. Louis XIV était un grand amateur de figues. Plus de sept cents variétés de figues furent plantés dans le potager du roi à Versailles pour sa consommation personnel.

 

010_7.jpg

 

On l’a consomme fraîche à température ambiante, sèche, en confiture ou en accompagnement de plats cuisinés, elle se marie très bien au salé. 

Elle est très énergétique et recommandée pour les sportifs

Repost 0
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 12:20

La petite reine d’or de Lorraine est parmi nous, je veux parler de la mirabelle. J’ai pu en acheter à un prix très abordable car je voulais faire de la confiture et des tartelettes et… je ne sais encore. La confiture est absolument délicieuse, nous allons pouvoir en profiter lors de nos petits déjeuners cet hiver et pourquoi parfumer une sauce pour un mignon de porc par exemple.

 confiture-mirabelles-1w.jpg

Ingrédients

1kg de mirabelles

600g de sucre

2g d’agar agar

1 gousse de vanille

1 jus de citron

 confiture-mirabelles-3w.jpg

Préparation

Mettre les mirabelles lavées et dénoyautées dans un faitout ou une bassine à confiture. Ajouter le sucre, couper la vanille en deux et gratter les petites graines, le jus de citron. Mélanger. Couvrir d'un linge et laisser toute une nuit à température ambiante.
Le lendemain, cuire la préparation pendant 40 à 50 minutes environ en remuant et en écumant de temps en temps.
Remplir les pots initialement ébouillantés. Fermer et retourner les pots et laisser refroidir.

confiture-mirabelles-2w.jpg

À déguster, sur une bonne tranche de brioche, ou autres viennoiseries

  La petite histoire de la mirabelle

La mirabelle est une sorte de petite prune douce et parfumée, fruit du mirabellier. S’il l’on situe assez précisément son origine en Chine, les théories sont en revanche divergentes sur son arrivée en France. La théorie la plus courante est qu’elle aurait été rapportée de croisades au 15e siècle par le Duc d’Anjou et de Lorraine, René 1er. L’origine de son nom est elle aussi obscure. Il est probable qu’elle dérive du latin "mirabilis", qui signifie "belle à voir". Mais elle peut également avoir été nommée ainsi en 1430 par un fonctionnaire de Metz qui s’appelait Mirabel.

 Panier_de_mirabelles.JPG

C’est depuis la fin du 19e siècle que les alambiquiers de Lorraine distillent les mirabelles pour en faire la célèbre eau-de-vie. La ville de Metz célèbre la mirabelle chaque année depuis 1947 lors d’une fête qui a lieu durant les quinze derniers jours du mois d’août. Elle est également célébrée dans d’autres villes de la région mais celle de Metz est la plus réputée. La région Alsace-Lorraine produit 70 % de la production mondiale de mirabelle !

La mirabelle se déguste de multiples façons. : fraîche, dans une salade de fruits, par exemple. Elle s'associe bien avec les autres fruits rouges, la pêche et l'abricot. Mais elle se consomme également en confiture ou en compote. On en fait par ailleurs des sirops, ainsi que de l’eau-de-vie. Cette dernière est toutefois à consommer avec modération car elle titre environ 45 degrés ! La mirabelle est souvent utilisée pour préparer des pâtisseries, comme des flans, des tartes, des clafoutis ou des crumbles. On peut aussi en faire du coulis, pour accompagner un gâteau. Elle entre enfin dans la préparation de plats principaux : elle est utilisée pour faire caraméliser du gibier, de la volaille et de la viande blanche, comme du porc.


Repost 0
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 16:39

J'ai été interpellée par la recette de la confiture de poires de Doria ici car c'était la première fois que je tombais sur une recette de confiture de poires. Un délice sur une brioche ou un morceau de cake. Je vous la conseille.

confiture-poires-2w

Ingrédients pour 3 pots

1kg de poires

Le jus d'un citron vert

400gr de sucre

1 bâton de cannelle

1 gousse de vanille

1 étoile de Badiane

confiture-poires-1w 

Préparation

Éplucher et couper vos poires en petits dés. Les mettre dans un faitout.

Ajouter le jus de citron vert et bien remuer.

Ouvrir en deux la gousse de vanille et récupérer les grains à l'aide d'un couteau pointu. Ajouter le sucre, la cannelle, la vanille et remuer à nouveau.

Laissez cuire à feu doux après ébullition pendant 45 min. Puis mettre en pots.

confiture-poires-3w
Repost 0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 14:37

Après les petites amandines à l'orange et pour faire plaisir à mon mari qui aime beaucoup la marmelade aux agrumes, j'ai décidé de lui faire de la marmelade d'oranges. J'ai trouvé la recette chez nougatines ici, et c'est vraiment très simple.


 confiture-orange-3w.jpg

Ingrédients

2 kg d'oranges non traitées

Le jus d'un citron

Sucre semoule

1 gousse de vanille (ma touche personnelle)

 

Préparation

Bien laver les fruits, piquer l'écorce de chaque orange avec une fourchette sur toute leur surface.

Mettre les oranges dans une grande marmite, couvrir d'eau et porter à ébullition. Jeter l'eau et répéter l'opération encore deux fois.

Laissez refroidir les fruits puis couper les en quartiers, séparer la pulpe des écorces.

Couper les écorces en très fines lanières et mettez les dans une casserole, couvrir d'eau et faire cuire environ 10 minutes. Égoutter.

confiture-orange-2w

Ajouter les écorces et la pulpe des oranges, peser le tout et ajouter le même poids en sucre

Mettre les fruits dans une bassine à confiture ou à défaut un grand faitout, à feu doux, ajouter le sucre. Fendre la gousse de vanille et ajouter la pulpe et les deux morceaux de vanille, mélange. À mi cuisson, ajouter le jus de citron . Le citron est très riche en pectine, il aura un effet gélifiant et il donnera une petite note acidulée à votre marmelade. Si vous voulez la gélifier un plus vous pouvez ajouter de l'agar agar.

Quand la marmelade est prête, la mettre en pots immédiatement.

Un régal sur des tartines briochées.


 confiture-orange-4w

La petite histoire de la Marmelade

La marmelade est une confiture réalisée avec les écorces d’oranges, les morceaux de quartiers d’orange entiers. L’origine du mot marmelade viendrait  du portugais «marmelada» qui signifie confiture de coing. On retrouve des traces de ce mot dans une pièce de Gil Vincente, homme de théâtre portugais en 1521.

OrangeBloss wb

Une vile d’Écosse a une longue histoire avec la marmelade, il s’agit de la ville de Dundee. En 1797, James Keiller et sa mère officie dans une petite boutique de confitures.

Marmalade

Ils pourraient être à l’origine de la création de la marmelade, car en 1797, ils ouvrent une usine et fabrique une confiture avec de gros morceaux d’orange. La marmelade Dundee étaient née. La marmelade peut aussi être faite avec des citrons, des pamplemousses ou des mandarines.


Repost 0

Présentation

  • : La cuisine de Jackie
  • La cuisine de Jackie
  • : Enfin je me décide à créer mon propre blog. Certes ils sont nombreux sur la toile. J'espère que vous apprécierez ma cuisine, simple avec des produits de qualité pour toutes les occasions. Se retrouver autour d'une table reste un moment propice au partage et à l'échange. De retour en France après une vingtaine d'années passées au Québec, associée aux voyages que j'ai eus la chance de faire, ma cuisine est un mélange de saveurs appréciée de ma petite famille et de mes amis.
  • Contact

Partenariats

Conseillère en loisirs culinaires 

log Demarle2

Le nouveau catalogue Automne/Hiver est arrivé

pour le consulter en ligne

 

 98556114 o

 

journaldesfemmes-120 

 log 750gr

 badge-2-white-160x82

 

10415711 718428101532469 5645812239669258792 n

 

GIF-J Y serai-120

logo bdc blogs

button_large_red.png

blogotheque

 

log 750-grammes

 

cv-logo

 

yummy magazine

 E-gastronomie

Prixalerte

spécialités régionales et 

cadeaux gourmands

 Sans titre

Logo EDP fond gris

case vanille

logo home

logo-terre-exotique

Corporate Logo without claim copie

Capture d cran 2012 03 02 16.33.48

riso Gallo logo

 

logo

birambeau

 

logo.jpg

 

logo

logo2-copie-1

 

Miel Cretet

Miel des Chefs

logo-terre2crete

gout-et-nature50

 

medaillon-titre-muroiseconfiture

 

 stdalfour

ooapin-1

tasse-et-assiette-logodef120px

logo-1

Recherche

Pages